JiC

«C'est le gars le plus athlétique que j'aie vu de ma vie»

Publié | Mis à jour

Si plusieurs personnes ont qualifié Carey Price de meilleur gardien au monde, lors des derniers jours, Cédric Paquette estime que ce titre revient à Andrei Vasilevskiy. 

L'attaquant des Hurricanes a grandement louangé son ancien coéquipier lors de son entrevue avec Jean-Charles Lajoie, jeudi. 

«Il est dans sa bulle présentement et on dirait que rien ne le dérange. On est constamment devant le filet et il n'a même pas besoin de bouger. Quand il bouge, c'est le gars le plus athlétique que j'aie vu de ma vie. C'est vraiment le meilleur gardien de but au monde. On va devoir trouver une façon de marquer plus qu'un but par match.»

Tirant de l'arrière 2-0 dans la série contre le Lightning, les Hurricanes se retrouvent dans l'eau chaude. L'ancien de l'Armada soutient toutefois que son équipe joue de la bonne façon et que les succès pourraient venir prochainement.

«La série pourrait être 1-1 ou même 2-0 pour nous. Les matchs ont été très serrés. On aurait pu mériter un meilleur sort. Le prochain match est le plus important. On ne peut pas se permettre de perdre. On s'en va là avec la bonne mentalité et on espère avoir les bonds favorables. Tout peut arriver. On sait ce qu'on est capable de faire et on a confiance en nous.»  

Celui qui a remporté la coupe Stanley avec le Lightning avoue ne pas apprécier le sentiment d'affronter son ancienne équipe.

«C'est drôle et c'est bizarre. Je ne sais pas si j'aime ça ou si je n'aime pas ça. Je pensais que j'allais aimer ça, mais finalement je n'aime pas tant ça. Je suis dans une autre équipe présentement et j'ai tourné la page. Ça fait quelque chose de retourner à Tampa. J'ai encore ma maison ici. Les souvenirs de l'an dernier reviennent. Mais je suis maintenant passé à autre chose et je vais tout donner pour les Hurricanes.»

Le Québécois a également vanté les mérites de son entraîneur-chef, Rod Brind'Amour, qui ne ménage pas les efforts pour motiver son équipe.

«Tout ce qu'il fait, c'est vraiment intense. Il manque presque de souffle quand il fait des discours, mais ils sont toujours bons. Les gars veulent jouer pour lui. C'est une bonne personne et un très bon entraîneur.»

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.