Crédit : AFP

Tennis

Rentrée convaincante pour Nadal à Roland-Garros

Publié | Mis à jour

Rafael Nadal a fait une entrée convaincante mardi à Roland-Garros, où il a confirmé sur le court ce qui se disait dans les travées: il est là pour remporter un 14e titre parisien, et ravir ainsi un 21e titre du Grand Chelem, un record.

L'Espagnol a profité du soleil sur son court préféré. Il y a passé 2h23 pour écarter le cogneur australien Alexei Popyrin (63e) 6-3, 6-2, 7-6 (7/3). 

Avec l'humilité qui le caractérise, le roi des lieux -il y fêtera jeudi ses 35 ans lors de son 2e tour contre le Français Richard Gasquet (53e)- a assuré avoir «fait un très bon match», face à un «très bon joueur». Il est même allé jusqu'à dire que la partie avait été «très difficile».

«Le début du match a été très dur, il mettait des bombes partout. La vitesse de sa balle est incroyable, à chaque frappe il essaye de la faire avancer le plus vite possible», a-t-il expliqué.

Équilibre 

D'accord. Mais il menait deux sets à zéro après 79 minutes, sans avoir jamais été mis en danger. Tout juste a-t-il sauvé une balle de débreak en début de deuxième manche avant de dérouler.

Les forces se sont équilibrées dans la troisième, Popyrin tentant le tout pour le tout. Mais ses 19 coups gagnants (34 sur l'ensemble de la partie) n'ont pas compensé ses 22 fautes directes (43 sur le match).  

Surtout qu'en face, Nadal n'a commis que 7 fautes directes (23 sur le match).

Pourtant, l'Australien a eu l'occasion de faire douter Nadal: il a eu deux balles de set sur son service mais des frappes forcées qui se transforment en grossières fautes directes ont permis au favori de recoller. 

Les deux joueurs en sont arrivés au jeu décisif où le Majorquin n'a laissé aucune chance à son adversaire.