Crédit : Photo Martin Chevalier

LNH

Les Oilers tiennent à Mike Smith

Publié | Mis à jour

Même s’ils ont connu une fin de campagne des plus décevantes, les Oilers d’Edmonton n’ont pas l’intention d’effectuer de changement en ce qui concerne celui ayant protégé leur filet régulièrement cette année.

En effet, le directeur général Ken Holland a indiqué qu’il souhaitait en venir à une nouvelle entente avec le gardien Mike Smith. L’athlète de 39 ans pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 28 juillet prochain.

«J'ai dit à Mike que nous allions nous réunir dans 10 jours ou deux semaines environ, a affirmé le DG au site web de la Ligue nationale de hockey [LNH]. Je vais me rendre là-bas [à Kelowna] et discuter avec son agent, mais oui, j'aimerais faire signer un nouveau contrat à Mike Smith.»

Le vétéran a connu une excellente saison régulière. En 32 parties, il a maintenu un dossier de 21-6-2, une moyenne de buts alloués de 2,31 et un taux d’efficacité de ,923.

Smith se trouvait devant le filet des Oilers lors des quatre petits matchs éliminatoires qu’ils ont disputés en 2020-2021. Même s’il n’a obtenu aucun gain et que son équipe a subi l’humiliation du balayage, le gardien n’a pas trop mal paru. Il a d’ailleurs maintenu une moyenne de 2,40 et un taux de ,912.

Beaucoup de travail sur la planche

Outre le cas de Smith, Holland aura beaucoup de boulot devant lui d’ici l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

Les attaquants Ryan Nugent-Hopkins, Alex Chiasson et Tyler Ennis, ainsi que les défenseurs Tyson Barrie, Adam Larsson et Dmitry Kulikov, pourraient profiter de l’autonomie complète. De plus, les avants Dominik Kahun, Kailer Yamamoto, Jujhar Khaira et Devin Shore seront joueurs autonomes avec compensation.

«Nous avons beaucoup d'espace [sous le plafond salarial de la LNH], mais j'ai beaucoup de joueurs à qui je dois accorder un contrat, a indiqué Holland. Ce n'est pas comme si nous avions tout cet espace pour donner des ententes à trois joueurs. Les contrats de plusieurs joueurs de notre équipe arrivent à échéance, surtout en attaque. Nous devrons les embaucher à nouveau ou utiliser cet espace pour aller chercher des hockeyeurs sur le marché.»