Crédit : AFP

Séries de la LNH

Les Jets impatients de connaître leurs prochains rivaux

Publié | Mis à jour

L’attente achève chez les Jets de Winnipeg, qui ont éliminé les Oilers d’Edmonton le 24 mai dernier.

Lundi soir, ils découvriront qui du Canadien de Montréal ou des Maple Leafs de Toronto remporteront l’autre série de première ronde de la section Nord.

«Espérons que le match n’aura pas six périodes de prolongation, car cela me fera rater mon heure du coucher», a plaisanté Andrew Copp, après l’entraînement des siens.

Même s’il blaguait, parions que l’attaquant et ses coéquipiers des Jets voudront être en forme pour les exercices de mardi, soit 24h avant le début de leur série du deuxième tour.

«Nous allons produire des vidéos sur l’équipe qui l’emportera [lundi] et nos deux dernières journées de préparation ressembleront énormément aux deux journées qui ont précédé notre série contre Edmonton, a expliqué l’entraîneur-chef Paul Maurice. Nous voulons que les joueurs soient familiers avec les tactiques de nos adversaires.

Une attente salutaire

Les joueurs des Jets auront donc énormément de pain sur la planche dans les deux prochaines journées. Ils auront toutefois bénéficié de neuf jours entre le dernier match contre les Oilers et le premier affrontement de la deuxième ronde.

«Je n’avais pas réalisé qu’il s’agissait de neuf jours. Dans ma tête, c’était six», a exprimé le gardien Connor Hellebuyck, qui vit vraisemblablement au jour le jour.

L’homme masqué des Jets n’a pas vu le temps passé en raison de l’attitude qu’ont maintenue les entraîneurs.

«Je trouve que notre personnel d’entraîneurs fait un excellent boulot pour nous maintenir sur la bonne voie. J’ai le temps de prendre mon temps avec Flats [Wade Flaherty, l’entraîneur des gardiens]. Nous travaillons sur des détails. Je trouve que c’est énorme. C’est facile quand tu as une pause comme celle-là de décrocher et de ne pas mettre d’efforts. Nous travaillons intelligemment et c’est très important.»