LNH

Auston Matthews: «c’est très frustrant, je cherche les mots...»

Publié | Mis à jour

Ils ont été les grands artisans de la brillante tenue des Maple Leafs en saison régulière, mais le comportement décevant des gros canons de l’équipe dans cette première ronde éliminatoire fatale à la formation de Toronto a su alimenter les discussions.

Pour un, Auston Matthews, lauréat du Trophée Maurice-Richard cette année avec une récolte de 41 buts en 52 matchs, n’a pas été la menace ou la bougie d’allumage qui aurait pu faire la différence.  

Ci-dessus, Auston Matthews commente l'élimination des Leafs.  

«C’est très frustrant, a dit le centre vedette des Maple Leafs. Je cherche les mots. Nous avions l’occasion de mettre fin à la série après le quatrième match, mais on a failli à la tâche.»

«C’est un constat d’échec», a avoué celui qui a été limité à un seul but en sept rencontres.

Jack Campbell était aussi inconsolable que ses coéquipiers après la défaite crève-cœur de son équipe.

Le but qu’il a accordé à Brendan Gallagher, en début de deuxième période, a fait la différence. Le tir plutôt anodin de l’attaquant du Canadien s’est faufilé entre les jambières du gardien des Maple Leafs.

«C’est le pire but de ma carrière, a avoué Campbell. C’est inacceptable. Ce n’est pas compliqué, je dois être meilleur dans les situations critiques.»

Le mérite au Canadien       

«Nous sommes dévastés, s’est exclamé Sheldon Keefe quand il s’est présenté devant les journalistes après le match. Il faut donner crédit au Canadien qui ne nous pas donné beaucoup de chances de répliquer.»

«Les jeunes joueurs de cette formation, a renchéri l’entraîneur en chef des Maple Leafs, ont fait la différence, sans oublier évidemment Carey Price.»

La mairesse gagne son pari       

Cette victoire décisive du Canadien a aussi fait l’affaire de Valérie Plante. La mairesse de Montréal a, en effet, gagné le pari amical qui l’opposait à John Tory.

Ainsi, non seulement, son homologue de Toronto devra verser 500 $ à une fondation de charité chapeautée par le CH, en l’occurrence la Fondation des Canadiens pour l’enfance, mais il offrira à Plante une caisse de bières locales ainsi qu’une spécialité culinaire de la part de la ville perdante, soit un sandwich au bacon peameal, un repas typiquement torontois.

Enfin, le drapeau de la ville de Montréal flottera devant l’hôtel de ville de Toronto au cours des prochains jours.