Crédit : AFP

MLS

L’Union se moque des Timbers

Publié | Mis à jour

L’Union n’a laissé aucune chance aux Timbers de Portland, dimanche à Philadelphie, en empochant un gain de 3 à 0.

La formation locale a frappé deux fois avant la mi-temps. À la 26e minute, Kacper Przybylko a redirigé de la tête, un coup franc de Kai Wagner dans le fond du filet adverse. À peine cinq minutes plus tard, les deux hommes ont uni leurs efforts une fois de plus, afin de préparer le jeu pour leur coéquipier Sergio Santos, qui a doublé l’avance de la formation de la Pennsylvanie.

• À lire aussi: Le top 5 de la semaine en MLS

• À lire aussi: Thierry Henry redevient adjoint avec la Belgique

L’Union est passé bien près de retraiter au vestiaire avec une avance de trois filets, mais l’arbitre a jugé qu’un joueur avait touché le ballon de la main à la suite d’une révision vidéo, annulant le but du même coup.

Ce n’était toutefois qu’une question de temps avant de voir l’Union inscrire son troisième but. À leur retour sur le terrain, Jack Elliott a secoué les cordages.

Devant la cage de l’Union, Andre Blake a réussi un blanchissage de quatre arrêts.

Un très court nul de Seattle et Austin 

À Seattle, ni les Sounders, ni le nouveau club d’expansion, le Austin FC, a été en mesure de trouver le fond du filet, ce qui a causé un match nul de 0 à 0.

Malgré tout, l’équipe locale maintient sa fiche immaculée, elle qui n’a pas subi la défaite en huit matchs cette saison. Elle trône au sommet du classement de l’Association de l’Ouest, en raison de cinq victoires et trois matchs nuls.

Toutefois, les Sounders ont bien cru être en mesure d’enlever les trois points disponibles avec la victoire. À la 75e minute de jeu, Fredy Montero a poussé le ballon dans le fond du filet des visiteurs à la suite d’un beau jeu de passes, mais l’arbitre a jugé que Raul Ruidiaz était en position de hors-jeu après la révision vidéo.

Devant la cage des Sounders, Stefan Cleveland a réussi un blanchissage de trois arrêts. À l’autre bout du terrain, Brad Stuver a dû repousser deux lancers pour signer le blanchissage.