Crédit : PAUL BAILLARGEON/Agence QMI

Baseball

Équipe Québec démarre du bon pied

Publié | Mis à jour

Après une ouverture remise en raison d’une météo capricieuse la veille, Équipe Québec a finalement entamé sa saison dans la Ligue Frontier avec une victoire de 10 à 9, vendredi à Sauget, dans l’État de l’Illinois, face aux Grizzlies de Gateway.

Dans ce premier match d’un programme double, Équipe Québec misait sur son as lanceur pour entamer la rencontre, soit Nick Economos. Ce dernier n’a toutefois pas connu le départ souhaité. En seulement une manche et un tiers de travail, l’Américain de 25 ans a alloué sept points, dont six mérités, sur cinq buts sur balles et trois coups sûrs. Le géant de 6 pi. 6 po. A été en mesure de faire mordre la poussière à trois frappeurs avant d’être retiré du match.

• À lire aussi: Équipe Québec: Louis-Philippe Pelletier compte faire sa place

• À lire aussi: Début de saison retardé dans la LBJÉQ

Au total, six lanceurs ont été utilisés par le gérant Patrick Scalabrini. C’est finalement Marshall Shill qui s’est mérité la victoire, tandis qu’Andrew Case a obtenu le sauvetage.

À l’attaque, Jeffry Parra s’est signalé pour Équipe Québec avec deux circuits. Le joueur d’Équipe Québec a d’abord fait résonner son bâton en troisième manche. Deux tours au bâton plus tard, il a répété son exploit alors que Jack Barrie était sur les sentiers.

David Glaude a aussi cogné la longue balle, en solo. Finalement, Barrie a connu une forte soirée, lui qui a frappé trois balles en lieu sûr, en plus de produire deux points.

Trois Québécois parmi les partants

Si le joueur d’avant-champ David Glaude et le voltigeur Jonathan Lacroix se retrouvaient sans grande surprise dans la formation partante d’Équipe Québec pour ce premier match de la saison, il faut noter qu’un troisième représentant de la Belle Province a gagné son pari durant le camp d’entraînement. Louis-Philippe Pelletier a ainsi été inséré au neuvième rang des frappeurs lors de la partie initiale.

«Pour Pelletier, on avait des petits points d’interrogation à son sujet parce qu’il n’a pas eu beaucoup d’expérience de baseball dans les dernières années, avouait le gérant Patrick Scalabrini, plus tôt cette semaine, durant un point de presse. On ne savait pas trop à quoi s’attendre.»

«Il est venu ici et il a très très bien répondu, a poursuivi Scalabrini, à propos de l’ancien espoir des Astros de Houston. Il apporte une dimension différente. Il est très rapide et il a une fougue très intéressante. Il a amplement mérité son poste.»

Deux autres Québécois font partie des lanceurs de l’équipe soit: David Gauthier et Miguel Cienfuegos. Pour la suite des choses, la version baseball du «Fleurdelisé» doit affronter les Otters d’Evansville, samedi et lundi.