Crédit : AFP

LNH

Devon Toews: un défenseur sous-estimé?

Publié | Mis à jour

À sa troisième saison dans la Ligue nationale de hockey (LNH), Devon Toews s’impose comme un défenseur très efficace, et son temps d'utilisation de 24 min 54 s par rencontre éliminatoire – un sommet chez l’Avalanche du Colorado – en est une bonne indication. 

Acquis des Islanders de New York en retour de deux choix de deuxième tour l’automne dernier, Toews a connu une saison extraordinaire, avec neuf buts, 31 points et un différentiel de +29 en 53 parties.

Et aux yeux de l’entraîneur-chef Jared Bednar, il est devenu une force stabilisatrice indispensable à l’Avalanche, qui a balayé les Blues de St. Louis en première ronde.

«Sa capacité à joueur sur 200 pieds est exceptionnelle, a louangé Bednar, en vidéoconférence. Il est l'un des gars les plus constants de notre équipe sachant ce qu'il offre au groupe chaque soir.»

«C’est remarquable ce qu’il a pu faire pour nous cette année. Pour moi, il s’agit de jouer à un niveau élevé chaque soir. Il y a très peu de matchs où vous vous dites: "Bon sang, [Toews] n’est pas très bon ce soir". Ça prend un joueur spécial pour faire cela et il l'a certainement fait pour nous.»

Une confiance totale

Le jeu défensif de Toews revêt une importance particulière parce qu’il est jumelé à Cale Makar au sein de la brigade. Ce dernier n’hésite jamais à se lancer profondément en attaque, laissant à Toews la mission de se replier.

Makar est donc bien évidemment ravi de jouer avec Toews, estimant que la chimie qui s’est construite permet de tenter plusieurs choses différentes sur la glace puisque la confiance est totale entre les deux partenaires.

«C’est un défenseur et une personne absolument formidable, a lancé Makar. C'est un gars amusant avec qui jouer. Vous savez toujours où il va être et nous avons une assez bonne chimie. L’un d’entre nous est toujours en train d’appuyer l’attaque et ça permet de diversifier nos entrées de zone. Nous sommes toujours rapides dans la transition et essayons de faire avancer le jeu assez rapidement vers la zone adverse.»

L’Avalanche affrontera en deuxième ronde les gagnants de la série entre les Golden Knights de Vegas et le Wild du Minnesota, dont le match ultime était prévu vendredi soir.