Crédit : AFP

Soccer

David Alaba signe au Real

Publié | Mis à jour

L'après-Zidane a débuté: au lendemain du départ de l'entraîneur français, le Real Madrid a recruté vendredi le défenseur autrichien David Alaba (ex-Bayern Munich), qui a signé pour cinq saisons, devenant la première recrue d'un club madrilène contraint à une profonde reconstruction estivale.

C'est un premier renfort de choix pour rebâtir l'équipe merengue, qui a achevé la saison sans titre majeur... et désormais sans entraîneur après le choix de Zinédine Zidane de partir au terme d'un second mandat un peu moins abouti que le premier.

Pour ne rien gâcher, ce défenseur polyvalent (28 ans), qui avait annoncé en février sa volonté de quitter le Bayern, était en fin de contrat et n'a pas coûté d'indemnité de transfert au Real.

« Le Real Madrid est parvenu à un accord avec le joueur David Alaba, qui sera lié au club durant les cinq prochaines saisons », a écrit la « Maison blanche » dans un communiqué.

« Il sera présenté comme nouveau joueur du Real Madrid après la fin de l'Euro » (11 juin-11 juillet) qu'il jouera avec l'équipe d'Autriche, a ajouté le Real.

Le défenseur, qui peut endosser le rôle d'arrière latéral, central ou milieu de terrain, a joué un rôle majeur dans la décennie dorée du Bayern: il a remporté 28 trophées avec l'équipe bavaroise, dont dix Bundesliga et deux Ligues des champions (2013, 2020).

« Sortir de ma zone de confort »

Après avoir été longtemps le complice de Franck Ribéry sur le flanc gauche de l'équipe, il s'est brillamment installé la saison dernière en charnière centrale malgré sa taille plutôt modeste pour le poste (1,80 m), prenant part au sextuplé historique du club: triplé Coupe-Championnat-Ligue des champions, Supercoupes d'Allemagne et d'Europe et Mondial des clubs.

Pour Alaba, rejoindre le grand Real, club le plus titré en C1 (13 trophées), concrétise une trajectoire ascendante débutée dans les équipes de jeunes de l'Austria de Vienne avant d'arriver au Bayern à l'âge de 16 ans.

« Ce n'était pas une décision facile à prendre, parce que le Bayern est ma famille », a admis Alaba en février, « mais mon but est de progresser chaque année, et de sortir de ma zone de confort ».

Au moment de l'annonce de son départ, Alaba avait d'ailleurs nié que son départ soit lié à ses exigences financières jugées trop élevées par l'ex-président du club Uli Hoeness. 

Quoi qu'il en soit, le patron du « Rekordmeister » Karl-Heinz Rummenigge lui a rendu début 2021 un hommage appuyé: « Il a toujours été une personne agréable », a-t-il dit sur Sky. « Nous allons nous séparer en toute amitié. »

Engagé contre le racisme

À Munich, Alaba laissera aussi l'image d'un leader de vestiaire, très engagé dans la lutte contre le racisme.

Né à Vienne, fils du célèbre musicien nigérian George Alaba et d'une mère philippine, David Alaba a été parmi les premiers à s'exprimer publiquement après le décès fin mai de George Floyd, un Afro-américain tué par un policier aux Etats-Unis. 

Le voilà désormais à Madrid et c'est un très joli coup pour le Real, qui s'offre, malgré ses difficultés financières liées à la pandémie de Covid-19, l'un des joueurs les plus convoités du marché.

Reste à savoir quel sera son nouvel entraîneur dans la capitale espagnole, alors que le banc jusque-là occupé par « Zizou » est vacant.

Reste à savoir aussi à quel poste évoluera Alaba au sein de l'arrière-garde merengue, dont le pilier actuel, le capitaine Sergio Ramos (35 ans), n'a toujours pas prolongé son contrat s'achevant le mois prochain.

En cas de départ de Ramos, David Alaba serait une option de choix pour le remplacer en charnière centrale aux côtés du Français Raphaël Varane.

Ancien entraîneur du Bayern (2013-2016), Pep Guardiola lui voyait d'ailleurs un grand avenir à ce poste: « Il peut jouer partout, il est rapide, bon dans la relance et toujours concentré à 100%. Il peut sans aucun doute devenir l'un des meilleurs arrières centraux du monde », avait prédit le Catalan.