FBL-EURO-2020-2021-FRIENDLY-ITA-SMR

Crédit : AFP

Euro 2020

L'Italie s'amuse contre Saint-Marin

Publié | Mis à jour

À deux semaines du match d'ouverture de l'Euro contre la Turquie, l'Italie s'est rodée en douceur face à Saint-Marin (7-0), vendredi à Cagliari, avant que le sélectionneur Roberto Mancini ne finalise, d'ici mardi, sa liste définitive des 26. 

Face à la dernière équipe du classement mondial de la Fifa (210e), ce ne sont pas les titulaires (tous remplaçants et sagement assis en tribunes, au milieu de quelques centaines de spectateurs) que Mancini voulait jauger. Il voulait offrir une petite chance de se montrer à ceux qui ne seront a priori pas à l'Euro et lever quelques doutes - sur la forme ou sur le positionnement - pour d'autres.

Moise Kean, plutôt habitué au flanc droit en sélection, a ainsi été testé dans l'axe pendant la première demi-heure, la plus consistante de la part de Saint-Marin. Mais l'attaquant du Paris SG a peiné à trouver sa place, incapable de se défaire du marquage.

Et c'est quand il est passé à l'aile que l'Italie a enfin trouvé la faille dans l'axe avec une frappe sèche de Federico Bernardeschi, dans un rôle de «faux neuf» (32e). Dans la foulée, le défenseur de Sassuolo Gian Marco Ferrari a inscrit son premier but pour sa première sélection (34e). 

Et une fois remplacé, à la pause, Kean a vu briller les entrants face à une équipe Saint-Marin bien fatiguée: Matteo Politano pour un doublé (49e, 77e) et Andrea Belotti (67e). 

Au milieu, Mancini a confié les clés du jeu au duo Cristante-Pessina, deux joueurs qui pourraient avoir leur mot à dire à l'Euro en raison des incertitudes physiques dans ce secteur concernant Marco Verratti et Stefano Sensi. Pessina en a profité pour marquer ses premiers buts pour sa 5e sélection avec lui aussi un doublé (75e, 87e). 

Mancini, après ce 26e match sans défaite qui l'approche du record de Vittorio Pozzo (30 entre 1935 et 1939), va désormais pouvoir commencer à rayer les noms parmi les quelque 35 joueurs qu'il a encore sous le coude. 

«Ce soir nous avons quelques doutes supplémentaires pour faire la liste pour l'Euro (annoncée dimanche, ndlr), a indiqué Mancini. Federico Bernardeschi est une certitude pour l'Euro, avec nous il a toujours bien joué. Matteo Pessina a également fait un bon match, c'est un joueur intelligent. Il reste deux choix encore ouverts pour boucler la liste, en défense et au milieu, parce qu'il y a les problèmes physiques de Verratti et Sensi. Certains joueurs, par leur implication et leur concentration, au-delà du résultat qui n'est pas vraiment une surprise contre Saint-Marin, ont contribué à accentuer les doutes. Il reste deux jours pour réfléchir.»