JiC

Bergeron croise les doigts pour le retour de Hall

Publié | Mis à jour

Le capitaine des Bruins de Boston, Patrice Bergeron, croise les doigts pour que Taylor Hall demeure son coéquipier la saison prochaine. 

En entrevue à l’émission JiC, vendredi, le Québécois a vanté en long et en large l'ailier de 29 ans, dont la réputation a été mise à mal au cours des dernières années. 

«Ça a fait une grande différence [son acquisition]. Ça nous a amené beaucoup de profondeur et des habiletés offensives qui sont indéniables. On les a tous vues», a souligné le natif de l’Ancienne-Lorette. 

Au-delà de son talent au-dessus de la moyenne, Hall a montré une attitude exemplaire à Boston. 

«De le voir de près chaque match, de voir sa préparation hors glace et sa volonté de faire partie de la culture des Bruins... son "buy-in" était là depuis le premier jour, a mentionné Bergeron. On sent que son désir est de gagner en équipe. Il est vraiment rendu là.»

Voilà un dossier important sur la table du directeur général des Bruins, Don Sweeney, sachant que Hall pourra accéder à l’autonomie complète au terme de la saison. 

Bergeron évite de mettre des mots dans la bouche de son coéquipier et de son DG, mais il est d’un optimisme prudent quant au retour de Hall avec les Bruins en 2021-2022. 

«Il a l’air de s’y plaire à Boston, a-t-il noté. On espère vraiment que ça fonctionnera.»

Forts d’une victoire en cinq matchs face aux Capitals de Washington au premier tour des séries éliminatoires, les Bruins ont maintenant rendez-vous avec les coriaces Islanders de New York.

«Ce sera du jeu serré, il n’y aura pas beaucoup d’espace sur la patinoire, a prédit Bergeron. La clé, c’est de ne pas se frustrer en jouant contre un tel système.»

Voyez l’entretien complet entre Patrice Bergeron et Jean-Charles Lajoie dans la vidéo ci-dessus.