Séries de la LNH

Les Predators nullement abattus

Publié | Mis à jour

L’avantage de la glace prend tout son sens dans la série mettant aux prises les Hurricanes de la Caroline et les Predators de Nashville, et ceux-ci devront espérer que la tendance se poursuive, du moins, dans le prochain match seulement, pour prolonger leur parcours en séries.

Les «Preds» offrent toute une bataille à leurs rivaux, favorisés par plusieurs pour remporter la série de premier tour et parcourir un bout de chemin dans les éliminatoires de la coupe Stanley. Malgré leur quatrième place dans la section Centrale cette année, les hommes de l’entraîneur-chef John Hynes ont gagné deux parties avant de s’incliner 3 à 2 en prolongation à la cinquième rencontre, mardi; d’ailleurs, les trois derniers affrontements ont nécessité du temps supplémentaire. 

Aussi, ils ont toutes les raisons de croire en leurs chances de créer l’impasse dans la série. Ils retrouveront leurs partisans du Bridgestone Arena, mercredi, à l’occasion du sixième duel. L’équipe évoluant à domicile a obtenu la victoire chaque fois depuis le début de la confrontation.

«Nous avons une opportunité incroyable de bâtir sur ce qui se passe dans cette série. À mesure que celle-ci avance, nous jouons bien. On a déjà été dans cette situation et je pense que nous sommes prêts. Les gars répondent adéquatement», a affirmé Hynes au site NHL.com.

«La foule nous donne toujours un élan de plus et nous savons que l’atmosphère sera électrique. Nous devons jouer à domicile et gagner, a ajouté le capitaine Roman Josi. Encore une fois, le match a été serré. On s’est battu, on a travaillé fort. J’ai aimé l’effort de notre club. Ça n’a juste pas été dans le bon sens.»

Ne pas arrêter 

Pour l’attaquant Yakov Trenin, il n’y a rien de compliqué. Il faudra continuer de garder le pied sur l’accélérateur. Dans le cas contraire, ce sera la fin des émissions.

«On doit jouer comme on le fait habituellement à la maison, c’est-à-dire appliquer de la pression sur l’adversaire, ne pas le laisser quitter son territoire. Il faut garder les joueurs de l’autre formation sur le qui-vive. Et on doit attaquer et attaquer.»

Quant à Hynes, il ne veut pas dévoiler les ajustements qu’il pourrait effectuer, se contentant de dire qu’il y a toujours place à amélioration.

«Évidemment, on a accompli correctement certaines choses et d’autres peuvent être peaufinées. Ce que j’aime de ce groupe, comme vous l’avez vu dans les deux derniers mois et demi, c’est son habileté à rebondir, à se reconcentrer et à faire mieux quand il se trouvait dans ce genre de situation.»