Canadiens de Montréal

Les chances du CH sont bien minces

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal se retrouve dans un profond fossé et il lui faudra pratiquement un miracle pour éliminer les Maple Leafs de Toronto, ayant effacé un retard de 3 à 1 dans une série pour l’emporter à seulement deux reprises au cours de sa longue histoire.

Depuis la fin de la rencontre de mardi, perdue au compte de 4 à 0 au Centre Bell, le Tricolore est en territoire connu. Effectivement, l’été dernier, il se trouvait dans la même situation au premier tour face aux Flyers de Philadelphie. À l’époque dirigée par Kirk Muller, qui avait pris le relais à pied levé de Claude Julien, l’équipe avait prolongé le suspense en gagnant le cinquième duel au compte de 5 à 3, le 20 août. Sauf que dès le lendemain, la Canadien tombait en vacances à la suite d’un revers de 3 à 2. 

Les deux fois que le CH a réalisé le tour de force de combler un déficit de 3 à 1 sont survenues dans le présent siècle et l’attaquant des Maple Leafs de Toronto Joe Thornton peut élaborer en long et en large sur ce qui s’est passé à la première occasion. En 2004, le vétéran évoluait avec les Bruins de Boston qui ont placé le Bleu-Blanc-Rouge dans les câbles en quart de finale de l’Association de l’Est. Plusieurs croyaient que José Théodore et ses coéquipiers étaient cuits, mais ceux-ci ont renversé la vapeur. Des gains de 5 à 1 et de 5 à 2 du Canadien ont forcé la tenue d’un affrontement ultime au Massachusetts et dans cette partie, Richard Zednik a réussi un doublé pour permettre aux siens de l’emporter 2 à 0. Pendant ce temps, Thornton n’a pas inscrit un seul point en sept sorties.

Cependant, les réjouissances ont été de courte durée à Montréal, puisque le Canadien a ensuite subi le balayage aux mains des éventuels champions de la coupe Stanley, le Lightning de Tampa Bay.

Un exploit signé Halak 

La dernière fois que le CH a gagné une série après avoir tiré de l’arrière 3 à 1 date du premier tour de 2010. Confronté aux gagnants du trophée des Présidents, les Capitals de Washington, les hommes de l’instructeur-chef Jacques Martin peinaient devant Alexander Ovechkin et sa bande, mais c’était sans compter sur les exploits de Jaroslav Halak.

Le gardien slovaque a effectué 37 arrêts dans un triomphe de 2 à 1 au cinquième match. Surtout, il a repoussé 53 rondelles au suivant sous les clameurs d’une foule en délire au Centre Bell pour donner une victoire de 4 à 1 au Canadien et la possibilité de prolonger la série. Celle-ci s’est conclue par un gain de 2 à 1 et 42 autres arrêts du coéquipier de Carey Price dans le match numéro 7.

Le Tricolore a par la suite battu les Penguins de Pittsburgh en sept duels au tour suivant, avant de perdre en cinq parties en finale de l’Est face aux Flyers.

-Chez les Leafs, le club a échappé une seule série après avoir mené 3 à 1. C’était en 1987 contre les Red Wings de Detroit du pilote Jacques Demers en finale de la section Norris.