NFL

«J’étais stupéfié, émotionnellement paralysé»

Publié | Mis à jour

L’ancien joueur de ligne offensive de la NFL, devenu entraîneur par la suite, Eugene Chung, ne croyait jamais entendre ce qu’il lui a été dit durant une entrevue avec une équipe du circuit Goodell au cours de la dernière saison morte.

L’homme de 51 ans, qui aspire à gravir les échelons du monde des instructeurs, est demeuré bouche bée lors de son échange avec une formation qui n’a pas été dévoilée.

«On m’a dit : "tu ne fais pas vraiment partie d’une minorité"», a déclaré Chung, qui possède des origines coréennes, en entrevue avec le quotidien «Boston Globe», vendredi.

«Je me suis dit: "attends une minute. La dernière fois que j’ai vérifié, quand je me suis regardé dans le miroir en brossant mes dents, je faisais partie d’une minorité". Alors j’ai demandé : "que voulez-vous dire? Je ne fais pas partie d’une minorité?"»

Une question à laquelle la personne qui lui passait son entrevue aurait répondu : «Vous n’êtes pas la bonne minorité que nous recherchons».

Chung n’en croyait pas ses oreilles. Celui qui a joué cinq saisons dans la NFL, avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, les Jaguars de Jacksonville et les Colts d’Indianapolis, en plus de faire partie des groupes d’entraîneurs des Eagles de Philadelphie et des Chiefs de Kansas City, ne comprenait pas qu’une telle forme de racisme avait encore sa place en 2021.

«J’étais stupéfié, émotionnellement paralysé pour une fraction de seconde, a ajouté Chung. À mon avis, c’est absolument sidérant qu’en 2021, une histoire comme celle-ci ait encore lieu.»

Une première?

Chung aimerait d’ailleurs devenir le premier entraîneur-chef asio-américain dans l’histoire de la NFL.

Dans les dernières années, la NFL a même implanté une règle qui favorise l’embauche d’une personne issue des minorités. Ainsi, chacune des équipes doit réaliser une entrevue avec au moins deux personnes appartenant à une minorité pour le poste d’entraîneur-chef et une personne appartenant à une minorité pour un poste de coordonnateur. De plus, les équipes qui réussissent à développer un membre du personnel appartenant à une minorité se voient récompensées avec des choix au repêchage si ce membre se trouve un emploi avec une nouvelle formation.