Canadiens de Montréal

«On a besoin de changement»

Publié | Mis à jour

La défaite des Canadiens de Montréal face aux Maple Leafs lors du deuxième match de la série aura soulevé de nombreux questionnements, notamment quant au sort réservé aux jeunes joueurs de l’organisation, qui ont observé les derniers matchs du haut des gradins.

Alors que le Tricolore a encore une fois eu de la difficulté à trouver le fond du filet à cinq contre quatre, samedi, plusieurs croient que la recrue Cole Caufield pourrait ressusciter l’avantage numérique de la troupe de Dominique Ducharme.  

La question se pose: que faut-il faire avec Cole Caufield? Doit-il être sur la glace pour le troisième match?

Selon l’analyste Guillaume Latendresse, les mauvaises performances des vétérans Eric Staal et Corey Perry font en sorte que Caufield mérite sa place au sein de la formation.

«On a besoin de changement, on a besoin de créer des chances de marquer, a-t-il expliqué sur les ondes de TVA Sports. Les vétérans ont bien fait lors du premier match, mais là, ça a été plus difficile.» 

«Je pense que c’est le temps de trouver une place pour le jeune et de lui donner l’opportunité», a-t-il ajouté.

Latendresse affirme que Caufield possède des qualités qui pourraient grandement aider le Tricolore au Centre Bell face à Auston Matthews et sa bande.

«Toutes les fois qu’il va avoir la rondelle près du filet, ça va être un tir, ça va être un retour, ça va être une, voire deux opportunités juste par son tir!»

Une chance pour Romanov?  

L’ancien joueur des Canadiens estime que des changements pourraient également être apportés à la défensive du CH.

Les ratés lors des derniers jeux de puissance pourraient inciter l’entraîneur-chef Dominique Ducharme d’insérer un arrière plus offensif. 

Parmi les possibilités, Jon Merrill pourrait perdre sa place au profit d’Alexander Romanov. 

«Romanov peut avoir sa place», a lancé Latendresse. 

«Si Romanov entre dans l’alignement, il faut qu’on lui dise de se laisser aller, d’utiliser son instinct et d’être créatif. On lui a mis des doutes en tête, donc il faut lui permettre d’être créatif», mentionne-t-il.

À voir dans la vidéo ci-dessus.