MLS-SOC-SPO-CF-MONTREAL-V-INTER-MIAMI-CF

Crédit : AFP

Patrice Bernier

Un match-piège pour le CF Montréal

Un match-piège pour le CF Montréal

Patrice Bernier

Publié 21 mai
Mis à jour 21 mai

Comme il était plaisant de voir 40 000 personnes dans les estrades du Mercedes-Benz Arena, le weekend dernier, lors du match entre le CF Montréal et Atlanta United!

C’est un bon indicateur qui semble nous rapprocher d’un retour de l’équipe montréalaise et de ses partisans au Stade Saputo cette année.  

Il est clair que la présence des partisans a poussé Atlanta United dans les derniers instants du match, aidant l’équipe à marquer le seul but de la rencontre alors qu’il ne restait que quelques secondes à jouer. Sans son «12e joueur», est-ce que la troupe de Gabriel Heinze aurait eu la même motivation, la même envie de marquer ce but décisif? On ne le sait pas. Mais la présence des «fans» a certainement eu un impact sur le cours de la rencontre.

Pour les Montréalais, c’est une nouvelle défaite, crève-cœur, mais regardons le positif : après avoir beaucoup parlé de l’attaque depuis le début de la saison, il faut parler de la défense, qui a été la vedette de la journée. L’équipe a eu le ballon 38% du temps, alors il a fallu défendre et les arrières ont fait du travail impeccable sur 93 minutes et quelques secondes.

Dans un match où Wilfried Nancy avait pris le pari d’envoyer Mathieu Choinière et Lassi Lappalainen aux postes de latéraux, alors que ces deux-là ne sont pas particulièrement des joueurs de couloir à caractère défensif, il incombait à «Kiki» Struna, Rudy Camacho, Kamal Miller, Samuel Piette, Victor Wanyama et Clément Diop de faire un gros travail de communication et d’assise défensive. 

Ils ont fait le travail et cela fait un peu positif sur lequel on peut bâtir.

Mais ce qui est difficile dans une défaite de ce genre, c’est l’aspect mental. Oui, cette semaine, tout le monde va dire «on a un processus, on est quand même fiers de notre performance», mais lorsque ce genre de situation compliquée se représentera, c’est là que ça deviendra délicat. On a démontré qu’on est capables de défendre, mais on aura toujours ce souci, cette pensée qu’on peut encore perdre le match à la toute fin. C’est beaucoup plus crève-cœur de perdre un match de cette façon, parce qu’on n’a pas été récompensés pour le bon travail qu’on a accompli pendant plus de 90 minutes.

Un piège en bleu et orange 

Le Club de Foot voudra tourner la page rapidement et il aura l’occasion de le faire samedi contre le FC Cincinnati, à Fort Lauderdale.

Un match qui sera d’ailleurs présenté à TVA Sports dès 12h30.

À première vue, «Cincy» a tout d’un adversaire prenable, alors que l’équipe présente le pire dossier de la MLS. Avec seulement quatre matchs joués, l’équipe pointe également au dernier rang dans la plupart des statistiques, que ce soit les buts marqués, les buts encaissés ou les buts projetés.

C’est une équipe qui se cherche malgré les importants investissements qui ont été faits dans les deux dernières années. On est allé chercher le Brésilien Brenner à 15 millions $, il y a aussi eu l’ailier Jurgen Locadia et les milieux de terrain Lucho Acosta et Geoff Cameron. L’ouverture de son très beau nouveau stade, le weekend dernier, montre où l’organisation veut aller, mais dans l’immédiat, l’équipe continue de montrer le niveau décevant qu’elle a affiché depuis ses débuts dans la ligue il y a deux ans. Qui plus est, Jaap Stam en est déjà le quatrième entraîneur depuis 2019.

Donc, s’il y a un adversaire devant lequel Montréal semble partir favori, c’est celui-là. 

Et c’est en partie pourquoi j’y vois un match-piège. Sans parler d’un relâchement, on affronte une équipe devant laquelle tout le monde s’attend à l’emporter. Sur les six derniers matchs du CF Montréal, il n’y en avait qu’un seul où il était considéré comme favori : celui contre les Whitecaps de Vancouver il y a deux semaines, perdu au compte de 2-0.

Afin d’éviter le même sort, le CF Montréal devra disputer un match complet aux plans défensif comme offensif. Parce que si l’adversaire semble prenable, il faut rester méfiant. Ce match pourrait être celui où les choses tomberont en place pour Cincinnati, qui compte tout de même sur quelques joueurs très talentueux. C’est une équipe qui a des atouts, mais ceux-ci n’ont pas encore trouvé leur synchronisme, cette entente sur le terrain qui peut faire la différence.

Enfin, ne sous-estimons pas l’impact que pourrait avoir la chaleur lors de ce match qui sera disputé en plein cœur de l’après-midi sous le soleil floridien. Le rythme du jeu pourrait s’en trouver ralenti.

Réconciliation chez les Bleus 

Ce fut la nouvelle de la semaine sur la planète foot. Elle a fait jaser tout le monde et elle nous rejoint même ici, puisque TVA Sports sera le diffuseur de l’Euro dans moins d’un mois : Karim Benzema est de retour en équipe de France!

Après six ans d’absence, celui qui était un peu étiqueté comme un «enfant terrible» s’est réconcilié avec le sélectionneur Didier Deschamps. C’est un joueur qui a beaucoup de talent, mais cela ne suffit pas et des raisons extrasportives l’avaient gardé hors des listes de Deschamps. 

Ça n’a pas empêché la France de redevenir championne du monde en 2018, mais le retour de Benzema vient sans doute en faire la favorite pour l’Euro de cet été. 

On parlait beaucoup de l’Angleterre, de la Belgique, de la jeunesse du Portugal, mais quand une équipe compte sur Karim Benzema, qui est le meilleur attaquant de sa génération et pour moi, le meilleur en activité en raison de sa grande polyvalence, ça change la donne.

C’est un pari risqué de Deschamps, parce que c’était très inattendu. Mais après avoir perdu le Suédois Zlatan Ibrahimovic, qui ratera le tournoi en raison d’une blessure, l’Euro pourra compter sur la présence d’une grande vedette qu’on n’espérait plus.

On peut s’imaginer que Benzema s’alignera aux côtés d’Antoine Griezmann et de Kylian Mbappé, et cela vient un peu changer l’idée qu’on se faisait du jeu de la France. C’est un trio qui a beaucoup de mordant et qu’on surveillera tous de très près. On verra bien si Didier Deschamps a pris le juste pari!