Club de foot Montréal

«Mentalement, c'est difficile» - Wilfried Nancy

Publié | Mis à jour

Les choses vont de mieux en mieux à ce qui a trait à la pandémie de COVID-19 et on voit enfin le bout du tunnel, mais pour le CF Montréal, rien ne change.

Même si le Canadien peut rêver d’accueillir des spectateurs au Centre Bell dans l’éventualité d’un beau parcours en séries éliminatoires, le CFM va continuer de vivre en Floride pour le moment et la situation génère une certaine usure.

• À lire aussi: MLS: une quatrième femme obtient la présidence d’une équipe

• À lire aussi: Euro: Lappalainen représentera la Finlande

«Ça fait un an qu’on se fait tester tous les deux jours, on est à l’extérieur et on ne dit rien, a rappelé Wilfried Nancy, jeudi. L’an passé, on a fait les séries.»

«On s’est tu, on a bossé, on a fait ce qu’il fallait faire, a-t-il poursuivi. C’est un peu allégé au niveau des contraintes. Oui, on est vacciné, on n’est pas obligé de porter le masque, mais on le fait par mesure de précaution.»

Dur mentalement 

Bref, les membres font tout ce qu’il faut et ce que leur impose la MLS qui a un protocole sanitaire serré.

Et sans nommer quoi que ce soit, on décode que Nancy a hâte qu’il y ait des allègements à la frontière canado-américaine, dont la fermeture a été renouvelée pour un autre mois, jeudi.

«Oui, on est satisfait, mais mentalement, c’est difficile parce qu’on est des humains, a insisté Nancy. Je ne suis pas en train de me plaindre, mais j’ai hâte de voir et de connaître la logique en arrière de tout ça.»

L’équipe peut se dire qu’elle doit normalement rentrer à la maison après le match du 29 mai contre le Fire à Chicago, puisqu’il y aura une pause pour l’Euro et que l’action ne reprendra que le 23 juin.

«Pour l’instant, on est concentré sur le match de samedi en premier et ensuite, on pensera au match à Chicago, a soutenu le gardien Clément Diop. Puis, on verra ce qui se passe avec les directives du club.»

Mais on peut présumer que l’espoir de rentrer au Stade Saputo à compter du 23 juin s’est évaporé, puisque les contraintes frontalières risquent d’être maintenues au moins jusqu’à l’automne.

ZBG revient 

Les nouvelles sont bonnes dans le cas du latéral droit Zachary Brault-Guillard, qui a raté les trois derniers matchs en raison d’une blessure.

«Zach a recommencé à s’entraîner au début de la semaine et il n’y a pas de souci particulier dans son cas», a indiqué Nancy en ajoutant que Mason Toye serait bientôt de retour.

«Mason s’entraîne encore à part du groupe et j’espère qu’il reviendra la semaine prochaine.»

Après avoir marqué dans chacun des deux premiers matchs de la saison, Toye a raté les quatre suivants en raison d’une blessure à la cuisse.

Il faudra toutefois être plus patient dans le cas de Luis Binks, qu’une blessure au genou a tenu sur le carreau depuis le début de la saison.

«Luis n’est pas prêt à jouer pour longtemps, c’est encore trop tôt parce qu’il a été arrêté trop longtemps», a précisé Nancy.

Positif 

Lors de la dernière semaine, le CF Montréal a récolté une victoire et s’est incliné à deux reprises. On retient surtout cette défaite crève-cœur de 1 à 0 dans les dernières secondes du match contre Atlanta, samedi.

Nancy n’en a cependant pas fait grand cas parce qu’il s’est attardé à la manière plutôt qu’au résultat.

«Des fois, je parle après un match et des fois, je ne parle pas. Après le match contre Atlanta, j’ai parlé en mettant l’accent sur le positif.»

«Je suis très content des résultats qu’on a eus dans les circonstances. La semaine a été très bonne et je suis content de ce que je vois pour le moment.»

Nancy insiste sur la portion motivation dans son discours et tient à ce que ses joueurs ne se complaisent pas dans leur déception.

«Le but quand on fait ce boulot est de construire des souvenirs agréables. Même si la défaite a été dure contre Atlanta, la performance devant 40 000 spectateurs fut positive. C’est une attitude gagnante et c’est important pour moi.»