Canadiens de Montréal

Un «code» mal interprété

Publié | Mis à jour

La décision de l’attaquant des Maple Leafs Nick Foligno de plus ou moins forcer Corey Perry, des Canadiens, à jeter les gants à la suite de la blessure subie par le capitaine des Torontois John Tavares relève d’une très mauvaise compréhension du fameux «code» des joueurs de la LNH, selon notre journaliste Renaud Lavoie.

«Dans la définition du code, on n'est pas là, elle ne dit pas que lorsqu'il y a un accident, on décide de jeter les gants», a commenté Renaud au lendemain des événements, à «JiC».

Ainsi, après avoir blessé accidentellement son ami Tavares, Perry a dû se défendre dans un combat qui n’avait pas lieu d’être. Renaud salue d’ailleurs l’intervention préventive du capitaine des Canadiens, Shea Weber, l’un des «gardiens du code», selon lui, même si Foligno n’a jamais changé d’idée.

En somme, ce sont les Leafs qui en sont ressortis perdants, puisque le CH a pu sortir ce triste incident de son esprit, à la suite de la bagarre, et est allé remporter le match.

Plus loin dans sa chronique, il a aussi été question du gardien des Leafs Jack Campbell, qui semble ennuyé par un pépin physique, ce qui pourrait avoir un impact certain sur le reste de la série.

Voyez «la Mise en échec» en vidéo principale!