Crédit : AFP

Séries de la LNH

Une nouvelle hanche qui change tout

Publié | Mis à jour

N’ayant pas disputé le moindre match de saison régulière avec le Lightning de Tampa Bay cette saison, l’attaquant Nikita Kucherov a rappelé au monde entier à quel point il était dangereux en lever de rideau de la série contre les Panthers de la Floride.

Opéré à la hanche à la fin du mois de décembre, Kucherov a rapidement trouvé ses repères, récoltant deux buts et une aide dans un gain de 5 à 4 des siens, dimanche soir au BB&T Center. Son dernier match remontait pourtant au 28 septembre dernier, à l’occasion du sixième duel contre les Stars de Dallas en finale de la coupe Stanley.

S’il ne s’était pas donné d’objectifs précis pour cette rencontre, il a toutefois fait un constat après sa performance qui pourrait inquiéter les Panthers pour la suite des choses: sa nouvelle hanche fonctionne à merveille.

«J’ai essayé de ne pas trop penser au match [avant la mise au jeu initiale], a concédé le Russe de 27 ans en vidéoconférence, après la rencontre. Je ne savais pas à quoi m'attendre. Alors j’essayais de m’affirmer; avoir une bonne première présence et peut-être plaquer quelqu’un. C’est tout ce que j’ai essayé de faire.»

«Mais une nouvelle hanche, c’est une nouvelle hanche, mon ami. C’est différent, bien mieux, et je me sentais vraiment bien.»

Spectaculaire

Le seul retour de Kucherov ne suffira pas, toutefois, pour éliminer les Panthers. En effet, dans ce premier match de cette toute première série toute floridienne, les deux clans se sont échangé l’avance à quatre reprises, un fait qui n’est survenu que quatre fois dans l’histoire de la LNH lors du tournoi d’après-saison.

Si les deux entraîneurs souhaitent certainement voir du jeu plus efficace en défensive, il n’en demeure pas moins qu’ils sont bien au courant que ce sont deux puissances offensives qui s’affrontent et que chaque jeu peu faire la différence.

«J’avais simplement la meilleure place pour [ce match], a dit l’entraîneur-chef du Lightning John Cooper. Et c'était tout un match de hockey, deux équipes exceptionnelles y participaient. Et c’est pourquoi c’est le plus grand sport au monde. Nous venons de voir pourquoi.»

«Un match très intense, a quant à lui lancé le pilote des Panthers Joel Quenneville. Beaucoup de choses se sont passées sur la glace. (...) Chaque présence est si critique contre cette équipe parce qu'elle fait des choses avec rien. Nous devons tirer des leçons et nous améliorer.»

«C'était un sacré match de hockey.»