Séries de la LNH

L’absence de Max Pacioretty se fait sentir

Publié | Mis à jour

Les Golden Knights de Vegas se sont visiblement ennuyés de l’attaquant Max Pacioretty dans leur défaite de 1 à 0 en prolongation contre le Wild du Minnesota, dimanche, et souhaitent trouver une faille chez l’adversaire dès le prochain match de la série opposant les deux clubs.

Inactif depuis le 1er mai pour des motifs non dévoilés publiquement, le vétéran a vu son équipe décocher 42 tirs sur le gardien Cam Talbot, qui n’a rien concédé. Pourtant, les Knights ont totalisé 191 buts en saison régulière, soit le troisième meilleur rendement de la Ligue nationale de hockey. Mais en éliminatoires, les statistiques du passé sont reléguées aux oubliettes et voilà que les hommes de l’entraîneur-chef Peter DeBoer devront remporter la deuxième partie de la série, mardi, afin d’éviter de se retrouver en position précaire. 

«L’autre équipe a eu ses chances dans la seconde moitié de la rencontre, mais je ne saurais pas quoi dire pour le reste. On doit trouver des façons de marquer et il ne s’agit pas seulement de se placer aux endroits où ça fait mal. Il faut saisir les rondelles libres, effectuer des jeux, a expliqué le joueur d’avant Mark Stone au site NHL.com. On ne peut pas uniquement miser sur 40-45 tirs. Lorsqu’on obtient des chances de grande qualité, on doit en profiter et on en a eu plusieurs [dimanche].»

Fleury méritait mieux 

Aussi, l’ancien des Sénateurs d’Ottawa avait une pensée pour le gardien Marc-André Fleury, qui a excellé dans la défaite. Auteur d’arrêts spectaculaires aux dépens de Ryan Hartman et de Nick Bjugstad en deuxième période, le Sorelois méritait un meilleur sort, lui qui a également volé Hartman et Kevin Fiala au troisième engagement.

«C’est décevant de n’avoir pu gagner et de ne pas avoir inscrit un but pour lui, a émis le capitaine des Knights. À certains moments, je pense qu’on a triché un peu en attaque, car nous étions un peu frustrés et c’est notre faute.»

«Mais en troisième, Fleury a accompli tout un boulot pour nous garder dans le coup. Ils ont eu quelques bonnes chances de régler ça en temps réglementaire. Par contre, je ne m’attends à rien d’autre de sa part. Il est très fort à chaque soir», a poursuivi Stone au sujet de son coéquipier.

Pour revenir à Pacioretty, sa perte a été ressentie dans les rangs des Knights. L’ex-joueur du Canadien de Montréal a récolté 51 points en 48 parties cette saison. Il s’agit de sa première campagne en carrière avec une moyenne de point par match supérieure à 1.