Crédit : Photo d'archives MARIO BEAUREGARD

Canadiens de Montréal

«C’est quelque chose que je n’oublierai jamais»

Publié | Mis à jour

C’est une véritable vague d’amour qui a déferlé sur Guy Lafleur, dimanche après-midi, pendant que le célèbre hockeyeur partageait un moment avec ses admirateurs.

Rassemblés sur la plateforme Zoom dans le cadre d’une activité reliée à une campagne de financement pour la Fondation du CHUM, une cinquantaine de généreux donateurs ont pu poser des questions au meilleur pointeur de l’histoire du Canadien de Montréal.

«Ça me fait vraiment chaud au cœur que les gens appuient une telle campagne. Que ce soit moi ou un autre, il n’y a pas de meilleure cause que celle-là. C’est quelque chose que je n’oublierai jamais», a dit avec émotion Lafleur, quelques instants après que les contributeurs lui eurent chaleureusement dit merci.

Depuis quelques semaines déjà, la Fondation du CHUM a créé le Club des 10, qui rassemble des donateurs pour la recherche sur le cancer dans un groupe privé sur Facebook. Chaque dimanche, ceux-ci ont droit à une rencontre exclusive avec des légendes et des joueurs actifs de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Parmi les hockeyeurs s’étant portés volontaires, il y a eu Raymond Bourque, Luc Robitaille, Jonathan Drouin, Max Pacioretty et Marc-André Fleury.

«Je trouve ça extraordinaire, a exprimé Lafleur à propos des athlètes qui ont participé à la campagne. Il n’y a pas de mot assez puissant qui existe pour les remercier. C’est sublime, ce qu’ils ont fait. Je suis tellement heureux qu’ils aient contribué à amasser de l’argent qui aidera des gens à avoir une meilleure qualité de vie.»

Un mot de Serge Savard

Les gens présents à cette rencontre virtuelle ont également eu droit à quelques mots de l’ancien coéquipier de Lafleur et ex-directeur général du Canadien, Serge Savard. Le Sénateur était présent à titre de donateur.

«Guy, tu as toujours été un joueur qui a fait une différence dans la Ligue nationale avec le Club de hockey Canadien», a-t-il dit en s’adressant directement au Démon blond.

«De te voir t’impliquer, pendant que tu passes une période difficile, je pense que c’est très louable de voir que tu essaies encore de faire une différence.»

Lafleur va bien

Le célèbre numéro 10 a aussi profité de l’occasion pour donner des nouvelles sur son état de santé. À partir de l’an dernier, Lafleur doit composer avec une récidive d’un cancer du poumon.

«Depuis mes deux derniers traitements que j’ai reçus, ça va super bien! J’en suis très heureux, a-t-il affirmé avec un grand sourire. Je reprends des forces graduellement. Dans une situation comme celle-là, il y a des hauts et des bas. Je me trouve très chanceux de bien aller.»

«C’est important d’apprécier chaque moment, a ajouté Lafleur. Lorsqu’on vit des épreuves comme celle-là, on réalise que la vie ne tient qu’à un fil. On ne sait pas quand quelqu’un va tirer la "plug". C’est important de profiter de toutes les journées. Si on est en mesure de faire des choses extraordinaires pour aider différents organismes, bien c’est tant mieux.»

- Il est toujours possible de soutenir la campagne de financement de Guy Lafleur sur le site internet de la Fondation du CHUM.