Crédit : AFP

LNH

«Nous allons les battre» - Ryan O’Reilly

Publié | Mis à jour

Même s’ils sont considérés comme les favoris pour gagner la coupe Stanley et qu’ils ont remporté le trophée des Présidents, les joueurs de l’Avalanche du Colorado n'intimident pas les Blues de St. Louis.

Les deux formations de la section Ouest de la Ligue nationale de hockey (LNH) s’affronteront en première ronde des séries éliminatoires.

«Nous savons qu’ils ont énormément de talent. Ils travaillent très fort, mais il s’agit d’un défi excitant pour nous. Nous allons avoir du plaisir et nous allons les battre», a clamé avec confiance le capitaine des Blues Ryan O’Reilly, dont les propos ont été rapportés par le site internet de la LNH.

«Lorsque nous avons patiné et que nous avons joué physiquement, nous leur avons donné du fil à retordre, a aussi dit le joueur de centre. Lorsque nous jouons notre meilleur hockey, que nous sommes engagés, que nous envoyons la rondelle au filet et que nous les empêchons d’exploiter leur vitesse, nous leur rendons la tâche difficile et trouvons des moyens de les battre. C’est ce que nous devons faire. Cela doit être notre objectif.»

L’Avalanche ne tient rien pour acquis

En saison régulière, les Blues n’ont gagné que trois des huit duels qu’ils ont disputés contre l’Avalanche. La formation du Colorado a d’ailleurs remporté toutes leurs victoires en temps réglementaire. Elle a également terminé la campagne avec 19 points et 12 victoires de plus que les Blues. Et pourtant, les «Avs» ne tiennent rien pour acquis.

«Nous savons qu’il s’agit d’une bonne équipe de hockey. Nous avons une belle rivalité avec eux, a exprimé l’attaquant de l’Avalanche Tyson Jost. Nous avons connu de bonnes batailles dans le passé. C’est intense depuis trois ou quatre ans. Ils ont connu du succès contre nous sur leur patinoire, mais nous sommes excités. Ce sera un bon combat et nous savons à quoi nous attendre. Ils ont une équipe de vétérans. Nous devrons être préparés.»

Une nouvelle saison

L’entraîneur-chef de l’Avalanche, Jared Bednar, a tenu à rappeler que ce que son équipe avait accompli en saison régulière ne valait plus rien en séries.

«C’est complètement différent en éliminatoires, tout le monde sait ça, a dit le pilote. Personne ne va se dire : "Ils ont remporté le trophée des Présidents, ils vont démolir tout le monde". Ça n’arrivera pas. Ce sera difficile. Nous avons maintenant une cible dans notre dos, mais nous sommes confortables avec ça. Nous avons de grands objectifs et nous ne devons pas avoir hâte de vouloir les atteindre.»

L’Avalanche et Blues amorceront leur série de la première ronde lundi prochain, au Ball Arena de Denver.