Crédit : AFP

LNH

Ben Bishop n’ira nulle part

Publié | Mis à jour

Le directeur général des Stars de Dallas, Jim Nill, n’a pas demandé au gardien Ben Bishop de lever sa clause de non-mouvement en vue du repêchage d’expansion impliquant le Kraken de Seattle.

«Quand Ben est en santé, il est un des trois ou cinq meilleurs gardiens de la ligue. C'est un gars qui peut faire la différence en séries et dans l'optique de gagner la Coupe Stanley. Je pense qu'il est important qu'il soit de retour avec nous. Il est un élément important de notre équipe et de notre groupe de leadership. C'est un gars qui fait passer l'équipe en premier», a affirmé Nill vendredi et dont les propos ont été traduits par le site francophone de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Bishop n’a pas été en mesure de jouer un seul match cette saison, et ce, en raison d’une blessure au genou droite. Ce mal l’avait également limité à seulement trois rencontres lors des dernières séries éliminatoires, où les Stars avaient atteint la finale de la coupe Stanley.

En 44 parties lors de la campagne 2019-2020, l’Américain de 34 ans avait maintenu un dossier de 21-16-4, une moyenne de buts alloués de 2,50 et un taux d’efficacité de ,920.

Nill est par ailleurs optimiste de retrouver son gardien pour la prochaine saison.

«Pour le moment, notre plan est de voir comment il se sent, puis de voir comment il se sentira en juillet. Présentement, tout indique qu'il sera prêt pour le prochain camp», a dit le DG.

En l’absence de Bishop, Anton Khudobin et Jake Oettinger ont partagé le boulot devant le filet des Stars. La formation texane a terminé sa campagne au cinquième échelon de la section Centrale, ratant ainsi les séries éliminatoires pour la première fois en trois ans.