Crédit : Tony Caldwell/Sun

Balados

La coupe Stanley en Californie: une expérience unique

Publié | Mis à jour

Les séries éliminatoires dans la LNH débuteront samedi prochain. Remporter la Coupe Stanley est le rêve de tout joueur. Ça change carrément une vie. Le Québécois Jean-Sébastien Giguère a fait tellement de sacrifices pour atteindre le but ultime en 2007 avec les Ducks d’Anaheim.

«C’était quelque chose de spécial. Honnêtement, vivre les séries en Californie, c’était quelque chose de magique, a raconté Giguere lors de son passage au balado "Temps d'arrêt" avec Louis Jean et Alex Picard. Toutes les vedettes de Hollywood s’intéressent à toi. Soudainement, les réseaux de télévision accordent une grande importance à l’équipe. C’est rare que ça arrive là-bas. On a réussi à percer le marché, ce qui est tellement difficile parce qu’il y a beaucoup de clubs professionnels dans la région de Los Angeles.» 

L’ancien récipiendaire du trophée Conn-Smythe, remis au joueur par excellence en séries éliminatoires, ne se doutait pas de l’impact qu’allait causer le fait d’être la première équipe à remporter la Coupe Stanley en Californie.

«Ça te donne plein d’opportunités. Je suis allé au "Tonight Show" trois fois en raison de notre conquête de la Coupe Stanley. Je suis même allé au Playboy Mansion, avec mon épouse! » a tenu à préciser l’ancien gardien de but étoile.  

Une rencontre avec «le Terminator» 

«De rencontrer Arnold Schwarzenegger (Gouverneur de la Californie à l’époque), quand on était jeune on regardait tous ses films. On l’imaginait comme un gros bonhomme, mais finalement on était tous plus grand que lui... C’était impressionnant. Il y avait des snipers partout sur l’aréna, il est arrivé en hélicoptère. C’était quelque chose de vraiment magique, ça fait une belle expérience pour nous de le rencontrer. »