Photo : Thomas Sigouin a tout tenté pour garder son équipe dans le match, mais en vain, vendredi. Crédit : Photo Didier Debusschère

LHJMQ

LHJMQ: Les Sags intraitables

Publié | Mis à jour

Si on dit que les séries éliminatoires sont une nouvelle saison, le premier match de la série de deuxième tour entre les Saguenéens de Chicoutimi et les Remparts de Québec, vendredi, n’a pas été bien différent des quatre disputés en saison régulière. 

Comme durant le calendrier régulier, les Sags n’ont à peu près rien accordé aux Diables rouges, en route vers une victoire de 5 à 0.

• À lire aussi: Les Foreurs prennent les commandes

Il s’agissait de la quatrième fois en cinq matchs cette saison que Chicoutimi l’emportait par blanchissage face aux Remparts.

FORCE DE FRAPPE

Les Saguenéens ont frappé tôt, et fort. Nettement plus engagés et intenses en début de match, ils ont surpris les Remparts qui eux ont débuté le match sur les talons. La troupe de Yanick Jean est parvenue à ouvrir la marque après seulement 1 min 24 s d’écoulées grâce à Xavier Labrecque.

Comme ce fut le cas en première ronde, les Remparts ont pu compter sur leur gardien Thomas Sigouin pour les garder dans le match malgré la domination des locaux. 

Il a notamment volé un but à Hendrix Lapierre en s’étendant de tout son long avant de faire l’arrêt avec la jambière gauche devant l’attaquant des Sags qui se trouvait seul à l’embouchure du filet.

Ce dernier s’est toutefois repris quelques instants plus tard en s’emparant d’un retour de lancer pour faire 2 à 0. 

Les Diables rouges sont revenus en deuxième avec un peu plus de mordant, se créant quelques chances de marquer, mais les Sags ont répondu par la bouche de leurs canons. Le capitaine Samuel Houde s’est tout d’abord moqué des défenseurs Romain Rodzinski et Charle Truchon avant de déjouer Sigouin d’une belle feinte pour faire 3 à 0, puis Dawson Mercer en a ajouté 55 secondes plus tard, avec son quatrième des présentes séries. Tristan Pelletier, avec un but de toute beauté, a complété la marque en troisième période.

EN BREF

Thomas Belgarde a donné une bonne frousse à à peu près tout le monde dans le Centre Vidéotron lorsqu’il a reçu un dégagement en plein visage, en deuxième période. Le joueur de centre est retraité au vestiaire avant de revenir, arborant un imposant pansement sur la joue.

Par ailleurs, la Santé publique a autorisé les représentants des médias ainsi que les recruteurs dans l’enceinte du Centre Vidéotron pour le reste des séries. Jusqu’à vendredi, le protocole interdisait à ces deux corps de métier l’accès aux arénas de la LHJMQ en zone rouge.