Crédit : Photo d'archives Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

Saison terminée pour Ryan Poehling

Benoît Rioux

Publié | Mis à jour

À l’écart pour le reste de la saison, Ryan Poehling aura connu une brillante campagne avec le Rocket de Laval, et ce, même s’il a dû composer avec une blessure à un poignet.

L’organisation du Canadien de Montréal a annoncé, jeudi, qu’une intervention chirurgicale était nécessaire et que le temps était venu pour Poehling de passer sous le bistouri. L’attaquant américain, qui a dominé le Rocket avec 25 points en 28 matchs, ne reviendra pas au jeu en 2020-2021. Ainsi, il ne pourra pas faire partie du groupe de joueurs supplémentaires (les «black aces») qui pourraient être rappelés en vue des séries éliminatoires du CH.

«Ce n’est pas parce qu’on voit un joueur sur la patinoire avec un chandail qu’il est à 100 %», a brièvement commenté l’entraîneur-chef du Rocket, Joël Bouchard, qui n’a pas voulu s’étendre sur les détails, tout en convenant que Poehling ne s’était pas blessé à l’entraînement.

À son plus récent match avec le Rocket, le 24 avril à Ottawa, Poehling avait pourtant récolté trois mentions d’aide dans une victoire de 4 à 1 contre les Senators de Belleville. Meilleur pointeur de l’équipe, il a mené la formation de Laval, cette saison, avec une moyenne de 0,89 point par match.

«Bien faire les choses»

La décision a été prise au sujet du jeune joueur «dans le souci de bien faire les choses», a précisé Bouchard, vantant au passage le travail du docteur David S. Mulder.

«C’est toujours triste et décevant quand un joueur n’arrive pas au bout de sa saison, a aussi commenté l’entraîneur. Ça nous fend le cœur.»

Si Bouchard éprouve ce sentiment envers la situation de Poehling, il a la même empathie pour Joël Teasdale, Joseph Blandisi et Michael Pezzetta, qui ont également été contraints de renoncer dernièrement à la fin du calendrier régulier du Rocket, en raison de diverses blessures.

«Ryan a connu une bonne saison, a ajouté l’entraîneur-chef du Rocket, se montrant optimiste en vue de l’avenir du joueur de 22 ans, qui fut le choix de première ronde du Canadien au repêchage de 2017. On a vu beaucoup de maturité dans son jeu et il a compris ce qui pouvait lui amener du succès à lui.»

Selon ce qu’a précisé l’organisation du Canadien, une mise à jour quant à la période de récupération de Poehling sera émise après la procédure médicale.

- Le Rocket de Laval, qui disputera son prochain match vendredi au Centre Bell contre les Senators, a encore six parties à jouer d’ici le 17 mai, date à laquelle se terminera la saison. Après avoir dominé la section canadienne, le Rocket n’a pas de séries éliminatoires au programme dans la Ligue américaine.