Crédit : AFP

LNH

Gros soulagement à Winnipeg

Publié | Mis à jour

Les Jets de Winnipeg peuvent désormais se concentrer sur les prochaines séries éliminatoires et cesser de répondre aux questions concernant leur récente séquence de défaites qui a pris fin mercredi.

En blanchissant les Flames de Calgary 4 à 0, la formation manitobaine a conclu plusieurs bonnes affaires. D’abord et avant tout, elle a assuré sa place parmi les quatre clubs de la section Nord qui batailleront pour la coupe Stanley cette année. Puis, elle a repris une priorité de deux points au troisième rang de la division, que le Canadien de Montréal convoite. Enfin, les Jets ont placé derrière eux une disette de sept rencontres sans victoire, au cours de laquelle ils ont accumulé les mauvaises performances. 

Cette fois, les vétérans Adam Lowry et Blake Wheeler ont pris les choses en main au point de vue offensif avec un doublé chacun. Pendant ce temps, en vertu de 32 arrêts, Connor Hellebuyck semblait afficher la forme lui ayant permis d’empocher le trophée Vézina l’an passé.

«Quand vous commencez la saison, tout ce que vous souhaitez, c’est d’obtenir une occasion [de lutter pour la coupe en séries]. Maintenant, tout peut arriver, a déclaré Wheeler en vidéoconférence, tel que rapporté par le site NHL.com. C’est pour cette raison que je joue, surtout à ce stade de ma carrière, soit d’avoir l’opportunité d’obtenir la récompense ultime.»

«Durant notre glissade, il y a eu des moments où on se demandait si tout cela allait finir. Nous sommes heureux que ce soit derrière nous. Nous regardons en avant afin de nous améliorer et d’atteindre notre sommet en éliminatoires, a ajouté Lowry. Ce furent de longues semaines, il y a eu des périodes frustrantes. Toutefois, au cours des récentes parties, nous avons beaucoup mieux joué et nous bâtirons sur cela.»

Apprentissage 

Ainsi, les Jets disent vouloir retenir des leçons de leurs dernières mésaventures pour ne pas commettre les mêmes erreurs et faire la vie dure à leurs adversaires en séries.

«C’est dur de répondre aux mêmes interrogations. Si vous perdez, vous n’avez clairement pas la solution. Mais pour nous, ce fut surtout un bon rappel à l’ordre, a admis Wheeler au quotidien "Winnipeg Sun". Notre jeu a été moins bon, mais nous étions encore capables de récolter des victoires. Puis, le tout s’est transformé en défaites. C’est rendu au milieu de cette série qu’on a commencé à mieux performer, sauf qu’on n’avait pas les résultats visés.»

Pour l’entraîneur-chef Paul Maurice, certains aspects, notamment en défense, devaient être peaufinés. C’est grâce à l’excellence de leur jeu défensif que ses hommes auront du succès, selon lui.

«La saison régulière est différente des séries, nous le savons. Cependant, il y a aussi des changements durant la campagne et on a manqué notre coup. Par contre, on a appris de cela, a-t-il expliqué en sachant que les autres clubs s’adaptent continuellement à leurs opposants. Mais avec le type de match que nous venons de jouer, on a une chance de gagner.»

Winnipeg tentera de distancer davantage le Tricolore en accueillant les Sénateurs d’Ottawa, samedi.