Crédit : AFP

Balados

«On va te payer l'amende; cible leurs vedettes!»

Publié | Mis à jour

Le défenseur des Penguins de Pittsburgh Kristopher Letang n’est pas un grand partisan de l’attaquant des Capitals de Washington Tom Wilson et a semblé pas du tout impressionné par les coups portés par celui-ci à l’endroit des attaquants des Rangers de New York Artemi Panarin et Pavel Buchnevich.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la grande rivalité qui oppose les Penguins et les Capitals vit dans le cœur de Letang, qui n’a pas mâché ses mots à l’endroit de l’agresseur lors du plus récent balado «Lavoie-Letang».  

CL(EB)610

«Est-ce que Tom Wilson est quelqu’un qui a fait énormément de gestes salauds dans sa carrière? Oui, affirme Letang. Est-ce que celui-là s’ajoute à la liste? Oui! Est-ce que c’est l’un des plus graves que j’ai vu? Non! Est-ce que ça mérite 10, 15, 20 matchs, comme beaucoup de gens le disent? Non, je ne pense pas. Est-ce que je pense que ça mérite une suspension? Oui!», a-t-il dit.

«La ligue ne veut pas le punir? Qu’est-ce que tu penses qu’il va arriver aux joueurs des Capitals? Qu’est-ce que tu penses qu’ils vont faire à Backstrom? Qu’est-ce que tu penses que les gars vont commencer à faire à [Evgeny] Kuznetsov? Les gars ne vont pas dire : "On va aller chercher un [dur à cuire] pour se battre avec Tom Wilson". Non, non, non! Ils vont aller chercher un gars dans les mineures, ils vont aller chercher un [dur à cuire] et ils vont dire : "Toi, on va te payer l’amende que ça va couter. Cible leurs vedettes!" On va faire la même chose.»

«On va prendre ça entre nos mains et on va le régler nous-mêmes parce qu’on ne se sent plus protégés», a-t-il enchaîné avant même la soirée de mercredi durant laquelle plusieurs combats ont éclaté au début de l’affrontement Capitals-Rangers.

Un exploit qui passe presque inaperçu  

Dans un autre ordre d’idées, les Penguins ont réalisé tout un exploit en se qualifiant pour les séries éliminatoires lors d’une 15e saison consécutive, jeudi, en venant à bout des Capitals par la marque de 5 à 4. Malgré l’ampleur du fait d’armes, Letang garde la tête froide.

Coéquipier de Sidney Crosby et Evgeni Malkin depuis plusieurs années, le Québécois ne souhaite plus seulement participer aux séries : il veut gagner la coupe Stanley à chaque année.

«C’est sûr qu’on est content, a-t-il affirmé. On trouve ça spécial, mais en même temps, Sidney Crosby ne va jamais être satisfait de faire les [séries éliminatoires]. Sidney Crosby va être satisfait quand il va être au milieu du mois de juin avec une coupe Stanley au-dessus des épaules.»

«Qu’est ce que ça vaut de faire les séries éliminatoires sans gagner la coupe Stanley pour notre équipe? Il y a des équipes pour lesquelles ça fait partie du processus. T’es une équipe jeune, tu bâtis ton équipe, tu fais les [éliminatoires] pour la première année. C’est un pas dans la bonne direction, mais pour nous, ce n’est plus une question de faire des pas en avant, c’est d’aller chercher d’autres coupes Stanley.»

Les Penguins veulent faire oublier l’affront subi la saison dernière, alors qu’ils avaient été éliminés en ronde qualificative par le Canadien de Montréal. Ils veulent aussi faire taire leurs nombreux détracteurs.

«Je ne comprends pas comment les gens pourraient parier contre nous, ajoute Letang. De savoir que beaucoup de gens nous [voyaient] comme une équipe qui n’allait pas faire les [éliminatoires], ou qu’on allait tomber en reconstruction comme plusieurs équipes l’ont fait, ça a peut-être fouetté un peu les gars qui ont pu se dire "je pense qu’ils ne comprennent pas quel genre d’équipe on est".»