Crédit : AFP

F1

Le GP d’Espagne, un bon baromètre pour Aston Martin et Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Reconnu comme un baromètre efficace pour déterminer la hiérarchie en Formule 1, le circuit de Catalogne, où se déroulera en fin de semaine le Grand Prix d’Espagne, permettra à Lance Stroll et son écurie Aston Martin d’avoir une meilleure idée de leur niveau de compétitivité.

Le tracé, utilisé depuis plusieurs années pour les essais hivernaux, n’a plus aucun secret pour les équipes et les pilotes. La situation sera ainsi bien différente des deux épreuves précédentes, à Imola et Portimao, où les équipes ne comptaient que bien peu de données historiques pour peaufiner les réglages.

Cherchant toujours à débloquer le potentiel de la monoplace AMR21, Aston Martin tentera ainsi de profiter de ce territoire connu pour se remettre sur pied après le GP du Portugal, où la marque britannique avait été exclue du top 10 pour la première fois de la saison.

S’il faut prendre en compte le fait que le tracé portugais n’était pas favorable à la monoplace verte, il a malgré tout permis d’extraire de précieuses données, étant donné que les deux voitures ont vu le fil d’arrivée.

«Le Portugal n’a pas été un week-end formidable pour nous, mais nous avons eu beaucoup de temps en piste et en avons appris davantage sur le développement de l’AMR21», a d’ailleurs fait valoir Stroll dans un communiqué, mercredi, quelques jours après avoir terminé 14e au Portugal.

Stroll, qui a récolté les cinq points d’Aston Martin avec une 10e position au GP de Bahreïn et une huitième place au GP d’Émilie-Romagne, a d’ailleurs insisté sur l’importance des réglages, au cours d’une saison où la lutte est plus serrée que jamais au milieu du peloton.

«Nous avons vu à quel point il est essentiel d'extraire le maximum de la voiture, en particulier dans un peloton aussi serré et imprévisible. Nous viserons à nouveau des points ce week-end.»

Un pas en avant

Aston Martin a par ailleurs utilisé une évolution aérodynamique touchant principalement le fond plat que Stroll a été le seul à utiliser au Portugal, et les données sont encourageantes.

Le directeur de la performance Tom McCullough a en effet indiqué que la comparaison entre le rythme de Stroll et de Sebastian Vettel à Portimao montrait que les améliorations étaient efficaces, ce qui n’est jamais acquis en F1.

«L’analyse après la course a dûment montré que Lance était capable d'accéder à un rythme de course plus élevé que celui de Sebastian, résultat des mises à jour aérodynamiques uniquement installées sur sa voiture», a laissé entendre McCullough.

Les qualifications auront lieu samedi à Barcelone, tandis que le départ sera donné dimanche.