Crédit : AFP

LNH

Congédiements majeurs chez les Rangers

Publié | Mis à jour

Les Rangers de New York ont, à la surprise de plusieurs, limogé leur président John Davidson et leur directeur général Jeff Gorton, mercredi, au lendemain de la diffusion d’un communiqué de presse explosif réclamant la démission du préfet de discipline de la Ligue nationale de hockey (LNH), George Parros.

Selon le journaliste Elliotte Friedman, du réseau Sportsnet, il faut cependant voir ici une simple coïncidence, précisant que le propriétaire du club, James Dolan, n’était pas satisfait de la saison des Blueshirts et souhaitait effectuer des changements. 

EN VIDÉO PRINCIPALE: Renaud Lavoie commente ce dossier à l'émission «JiC». 

«Nous voulons remercier [John Davidson] et Jeff pour leur contribution envers notre équipe, a fait savoir Dolan par voie de communiqué. Ce sont deux professionnels qui ont travaillé fort pour les Rangers, cependant, pour que notre équipe connaisse le succès auquel nos amateurs ont droit, nous avions besoin d’un changement.»

C’est l’ancien hockeyeur Chris Drury qui assumera les deux fonctions, et ce, dès maintenant. Drury occupait le poste de directeur général du Wolf Pack de Hartford, le club-école des Rangers, dans la Ligue américaine. Il sera épaulé par Glen Sather afin de faciliter la transition. Ce dernier avait été le directeur général des Rangers, avant de se faire remplacer par Gorton durant l’été 2015.

«Chris est un dirigeant très en demande et un vrai meneur, qui a prouvé qu’il était l’un des plus brillants jeunes esprits dans le monde du hockey, a ajouté Dolan. Nous sommes confiants qu’il assurera le succès à long terme promis aux amateurs des Rangers.»

Durant le séjour de Gorton au sein de l’organisation, les Rangers n’ont gagné qu’une seule ronde éliminatoire, soit le duel de premier tour face au Canadien de Montréal en 2017. L’an passé, New York a été battu par les Hurricanes de la Caroline en ronde de qualification, mais a eu droit à un prix de consolation important en remportant la loterie du repêchage amateur. Le club a ainsi pu mettre la main sur Alexis Lafrenière.

De son côté, Davidson était aux commandes depuis un peu moins de deux ans. Il avait aussi assumé la présidence chez les Blues de St. Louis et les Blue Jackets de Columbus. L’ancien gardien des Rangers a totalisé 301 matchs en carrière dans la ligue.

De l’action  

Par ailleurs, un journaliste de TSN a rapporté que Davidson et Gorton avaient tenté de prendre leurs distances de la réaction officielle transmise mardi concernant la décision du circuit de ne pas suspendre Tom Wilson. L’attaquant des Capitals de Washington s’en est tiré avec une amende de 5000 $ pour avoir frappé Pavel Buchnevich. Ses coups portés à Artemi Panarin ne lui ont valu aucune suspension.

Mardi, les Rangers ont déploré le verdict de la LNH en exigeant que Parros quitte ses fonctions, le jugeant inapte à continuer. Toutefois, les médias couvrant les activités du club, dont le quotidien «New York Post», ont insisté pour dire que les congédiements annoncés n’étaient pas liés aux événements des derniers jours.

La formation new-yorkaise ratera les séries éliminatoires, étant victime des bonnes performances des quatre premières formations de la section Est. Avant d’accueillir les Capitals, elle occupait le cinquième rang de celle-ci avec 58 points. Washington, ainsi que les Penguins de Pittsburgh, les Bruins de Boston et les Islanders de New York ont déjà assuré leur place pour l’après-saison.