Crédit : AFP

Baseball - MLB

Très courte sortie pour Clayton Kershaw

Publié | Mis à jour

Le lanceur gaucher Clayton Kershaw ne l'avait pas: il a effectué sa plus courte sortie en carrière, mardi, pour les Dodgers de Los Angeles.

Après avoir effectué 39 lancers en première manche, Kershaw a eu une longue discussion avec le gérant des Dodgers Dave Roberts, mais cela n’a rien changé. Sa journée de travail était terminée.

Kershaw a accordé quatre points, tous mérités, et les Dodgers ont finalement perdu ce premier match d’un programme double par le pointage de 7 à 1 face aux Cubs, au Wrigley Field de Chicago.

Avant cette rencontre, la plus courte sortie de Kershaw pour amorcer un match avait été d’une manche et un tiers, le 4 mai 2010, contre les Brewers de Milwaukee. Le Québécois Russell Martin, durant son premier séjour avec les Dodgers, était d’ailleurs son receveur, preuve que ça fait un certain temps...

C’est seulement la deuxième fois de sa carrière que Kershaw allouait quatre points ou plus en première manche. Le 28 août 2008, alors qu’il n’en était qu’à sa première saison dans le baseball majeur, Kershaw avait permis deux circuits et un total cinq points aux Nationals de Washington lors de leur premier tour au bâton.

Cette fois, dans la partie de mardi après-midi, c’est un double de David Bote, alors que les coussins étaient tous occupés, qui a coulé Kershaw. Anthony Rizzo, Javier Baez et Matt Duffy en ont profité pour croiser le marbre.

Kershaw (4-3) aura cédé quatre coups sûrs et deux buts sur balles, réalisant néanmoins deux retraits au bâton. Malgré ce match à oublier, le vétéran des Dodgers conserve néanmoins une moyenne de points mérités de 2,95 depuis le début de la campagne. Elle était de 2,09 avant cette partie.

Chez les Cubs, ils ont plutôt profité d’un match complet -de sept manches- de leur lanceur Kyle Hendricks (2-3). Le seul point inscrit contre lui est survenu en septième manche à la suite d’un circuit de Keibert Ruiz.

Les Dodgers et les Cubs devaient s’affronter à nouveau, en soirée.

Un bon défi pour le gérant

Dans le département des mauvaises nouvelles pour les champions en titre de la Série mondiale, Roberts a bien voulu commenter l'absence du jeune lanceur Dustin May pour le reste de la saison.

«Tu ne veux jamais perdre qui que ce soit pour la saison et certainement pas un joueur comme Dustin, qui lance à tous les cinq jours et qui donne de bonnes manches, a noté le gérant, cité sur le site web des Dodgers, à propos de celui qui devra subir une opération de type Tommy-John. Je me sens mal pour lui, et c’est ce qui est le plus important. Pour notre équipe, ça reste un dur coup, mais nous avons beaucoup de joueurs talentueux et nous allons trouver une manière de combler cette perte.»