Crédit : AFP

Baseball - MLB

Une performance exceptionnelle du partant des Yankees

Publié | Mis à jour

Le lanceur Corey Kluber a été intraitable, blanchissant l’adversaire pendant huit manches et récoltant 10 retraits sur des prises, pour mener les Yankees vers un gain de 2 à 0 contre les pauvres Tigers de Detroit, dimanche, à New York.

Ayant atteint le plateau des 100 triomphes en carrière, Kluber (2-2) a concédé seulement deux coups sûrs et un but sur balles, aidant les siens à balayer leur série de trois rencontres face à la pire équipe du baseball majeur. Il a décoché 103 tirs et atteint la cible 74 fois. Le releveur Aroldis Chapman a terminé le travail en début de neuvième manche pour réaliser son sixième sauvetage de la saison. 

En attaque, les Bombardiers du Bronx ont obtenu leurs points pendant leur deuxième tour au bâton. Kyle Higashioka a poussé Gio Urshela au marbre à l’aide d’un double. Ensuite, Aaron Hicks a marqué sur le ballon-sacrifice de Brett Gardner.

Dans une cause perdante, Jose Urena n’a pas été mauvais. Le droitier a donné deux points en sept manches, tout en éventant sept adversaires.

Detroit affiche un dossier de 8-21 cette année, ayant été dominé 18 à 4 par les Yankees en fin de semaine.

Deux grands chelems en deux manches 

À Milwaukee, AJ Pollock et Matt Beaty ont chacun claqué un grand chelem durant les deux premières manches pour aider les Dodgers de Los Angeles à massacrer les Brewers par la marque de 16 à 4.

Les champions en titre menaient d’ailleurs 9 à 0 après deux tours au bâton grâce notamment à Pollock, qui a connu le match de sa vie. Il est devenu le septième joueur de l’histoire des Dodgers à produire au moins huit points dans une partie.

Le voltigeur de gauche a expédié le tir du partant Alec Bettinger (0-1), qui en était à ses débuts dans les majeures, par-dessus la clôture du champ centre en première manche. Il a ajouté un circuit de trois points en sixième et un double poussant Chris Taylor au marbre en huitième.

Beaty n’est pas demeuré en reste avec sept points produits et quatre coups sûrs. Taylor a compté à cinq reprises et frappé trois fois en lieu sûr pour les gagnants, qui présentent une fiche de 17-12. Julio Urias (4-0) a conservé son invincibilité en 2021 en allouant un point en sept manches, tout en réussissant 10 retraits sur des prises.

Pour les perdants, le receveur Jacob Nottingham a cogné deux longues balles.