Crédit : AFP

F1

Portugal : de mauvais souvenirs à oublier pour Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Le monde de la Formule 1 est de passage au Portugal pour une deuxième année de suite, et l’écurie Aston Martin, tout comme ses deux pilotes Lance Stroll et Sebastian Vettel, y aura des choses à prouver.

Sur une note personnelle, Stroll tentera d’oublier un week-end difficile survenu sur ce tracé l’année dernière. Le Québécois, qui effectuait un retour dans sa monoplace après avoir contracté la COVID-19, n’a pas terminé la course à la suite des dommages causés par une collision avec le Britannique Lando Norris.

Stroll avait alors été tenu responsable de cet incident, qui a eu lieu en début de course dans une bataille pour la septième place. Relégué complètement à l’arrière après avoir remplacé son aileron avant endommagé, il a également écopé d’une pénalité de cinq secondes.

Au volant d’une voiture moins compétitive cette année, le Montréalais de 22 ans souhaite cette fois poursuivre sur une bonne lancée en ce début de saison. Après deux courses, il a récolté cinq points, tandis que son coéquipier Vettel peine à trouver ses marques chez Aston Martin.

«Nous nous dirigeons vers le Portugal avec la certitude que nous progressons vers l’atteinte du plein potentiel de l’AMR21, a dit Stroll, selon un communiqué de l’équipe publié mardi. Il y a une bataille passionnante au milieu du peloton, et notre objectif est de rivaliser à l’avant de ce groupe. [Nous voulons] un autre week-end propre, et la perspective de plus de points nous assurera de maintenir notre élan.»

Pentu

Le défi sera difficile puisque le tracé du circuit de Portimao n’est pas sans avoir des particularités bien à lui. Si la ligne droite de la grille de départ offre d’excellentes occasions de dépasser au freinage du premier virage, les limites de la piste avaient causé de nombreux maux de tête aux pilotes en 2020.

Par ailleurs, le circuit a été conçu autour d’une butte, si bien que les pentes sont nombreuses et le dénivelé y est marqué. La pente atteint même 16 % à deux reprises. Quoi qu’il en soit, ce sera un terrain de jeu parfait pour Vettel, qui cherche encore les limites de son bolide.

«Je pense que Portimao est un bon endroit pour viser un week-end propre, a-t-il fait valoir. Le circuit est un autodrome à grande vitesse; très lisse et avec beaucoup de dénivellation. C'est amusant d'y conduire et je pense que ce sera un bon endroit pour mieux comprendre les limites de l'AMR21.»

«Je sais que je n'ai pas encore tiré le maximum de la voiture, mais le fait que nous comprenions cela est une autre bonne raison de continuer à pousser.»

Les activités sur la piste débuteront vendredi, tandis que le Grand Prix aura lieu dimanche.