JiC

Le CH a son monstre à deux têtes

Publié | Mis à jour

À l’instar des Oilers d’Edmonton, les Canadiens de Montréal ont un monstre à deux têtes. 

Il n’est pas aussi dominant que celui de la formation albertaine, bien entendu, mais le fait demeure. 

• À lire aussi: Canadiens: une performance de champions

• À lire aussi: Shea Weber avait ses yeux méchants

Ensemble, Leon Draisaitl et McDavid, les deux leaders offensifs des Oilers, ont généré 32,6% des buts et 36,5% des points de leur équipe. 

Or, du côté du CH, Tyler Toffoli et Josh Anderson totalisent 30,2% des buts! Toutefois, ils ont généré 16,9% des points de leur équipe, un apport qui n’est pas comparable à celui des deux supervedettes à Edmonton. 

N’empêche, on observe à Montréal un problème semblable à celui des Oilers. 

«Là où le bât blesse chez le Canadien comme chez les Oilers, c’est dans le reste de l’équipe, a souligné Jean-Charles Lajoie, jeudi, lors de sa quotidienne JiC. Deux joueurs nouvellement acquis par Marc Bergevin ont généré plus de trois buts sur 10. Le reste du groupe, les sept autres.

«Seulement trois joueurs outre Toffoli et Anderson ont au moins 10 buts cette année... après 46 matchs quand même. Tatar en a 10, Petry en a 11, Gallagher, hélas blessé, en avait 14 au moment de quitter la formation.

«Chez les Oilers, c’est la même chose. Outre McDavid et Draisaitl, seulement trois joueurs ont au moins 10 buts : Darnell Nurse et Ryan Nugent-Hopkins en ont 13, alors que Jesse Puljujarvi en a 12.» 

Sachant que le duo des Canadiens n’est pas aussi talentueux que celui des Oilers, Dominique Ducharme doit absolument miser sur un effort collectif de ses troupes pour gagner des matchs, comme ce fut le cas mercredi soir. 

Voyez l’édito complet de Jean-Charles dans la vidéo ci-dessus.