Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Le saut dans le vide de la LHJMQ

Publié | Mis à jour

La LHJMQ a réussi son pari de présenter une saison en 2020-2021 et, maintenant, elle s’attaque à sa prochaine étape : tenir bon jusqu’à ce que la coupe du Président puisse être remise.

Par où commencer? Le défi s’annonce colossal puisque le Québec est plongé dans la troisième vague de la pandémie et, avant même d’avoir débuté, trois de ses équipes sont touchées par des éclosions de COVID-19, soit les Olympiques de Gatineau, les Remparts de Québec et l’Armada de Blainville-Boisbriand.

• À lire aussi: Pas de séries dans la Ligue de l’Ouest

• À lire aussi: LNH: le détour européen de «l’exceptionnel québécois» de 2015

Lors de la dernière mise à jour de la LHJMQ, le 12 avril dernier, on comptait 24 cas chez les Olympiques, sept chez les Remparts et deux chez l’Armada de Blainville-Boisbriand. Alors que les séries débuteront pour la majorité des équipes québécoises ce vendredi, la LHJMQ a annoncé lundi que la série entre les Olympiques et l’Armada se mettra en branle le 28 avril, tandis que celle entre les Remparts et les Voltigeurs de Drummondville prendra son envol la veille.

Environnements protégés

Les séries 3 de 5 de la première ronde se dérouleront dans des environnements protégés, comme ce fut le cas au cours de la saison. Chicoutimi, Shawinigan, Drummondville et Victoriaville accueilleront les rencontres du premier tour. Au départ, Val-d’Or devait recevoir un environnement protégé, mais les restrictions de voyagement vers l’Abitibi-Témiscamingue par la Santé publique ont forcé la LHJMQ à déplacer la série entre les Foreurs de Val-d’Or et le Drakkar de Baie-Comeau à Drummondville, puis celle entre les Huskies de Rouyn-Noranda et les Tigres de Victoriaville, au domicile de ces derniers.

Maritimes

La COVID-19 a aussi contrecarré les plans dans les Maritimes. La LHJMQ avait annoncé, il y a quelques semaines, que les équipes des provinces de l’Est poursuivraient leur saison régulière jusqu’au 4 mai. Toutefois, en raison du délai de réouverture de la bulle atlantique, le circuit Courteau a mis un terme au calendrier régulier dimanche dernier, les forçant à éliminer de la course les Mooseheads de Halifax et les Eagles du Cap-Breton.

Les équipes du Nouveau-Brunswick disputeront un tournoi à la ronde de neuf matchs et le gagnant affrontera les Islanders de Charlottetown dans la finale de la division des Maritimes. Difficile de dire pour l’instant comment la Ligue s’y prendra pour que ces équipes venant de provinces différentes s’affrontent.

Mais, pour le moment, l’important est de savoir que ce tournoi à la ronde débute officiellement mardi.

Il est évident que la LHJMQ n’a pas l’intention d’avoir présenté une saison pour ne pas couronner de champion. Mais est-ce qu’elle pourra le faire? À l’image de tout ce qui s’est déroulé dans la dernière année : impossible à prédire.