Crédit : AFP

NFL

Watson répond aux poursuites

Publié | Mis à jour

Le quart-arrière des Texans de Houston Deshaun Watson et son équipe judiciaire ont répondu aux 22 plaignantes qui le poursuivent pour comportement inapproprié et agression sexuelle, lundi.

Une fois de plus, l’athlète de 25 ans a dénié tout ce qui lui est reproché, demandant de nouveau un procès devant jury.

«La réponse à la question à savoir si on dit que les 22 plaignantes mentent à propos des accusations d’agression sexuelle de la part de M. Watson est un retentissant "oui"», de dire l’avocat de Watson, Rusty Hardin, dans un communiqué.

«Nous et M. Watson, nous prenons les allégations d’inconduite sexuelle contre les femmes très au sérieux, comme nous devrions tous le faire. Nous avons attendu avant de répondre aux nombreuses allégations faites par M. Buzbee et ses clientes afin de mener une enquête responsable. Dans les quelques jours où les noms des accusatrices ont été révélés, comme requis par la loi au Texas, nous découvrons une avalanche de fausses accusations.»

Dans les documents de la Cour, l’avocat de Watson indique, dans une série de points, que les «plaignantes ne sont pas des victimes d’inconduite, encore moins d’inconduite sexuelle».

«Après les sessions de massages thérapeutiques, les plaignantes se sont vantées, ont louangé et étaient excitées de masser M. Watson.»

«Les plaignantes ont volontairement travaillé ou ont offert de travailler avec Mr Watson, après les présumés incidents.»

«Les plaignantes ont menti quant au nombre de sessions qu’elles ont eu avec M. Watson.»

«Les plaignantes ont menti quant au traumatisme qu’elles ont eu.»

«Les plaignantes ont mentionné à d’autres personnes vouloir extirper de l’argent à M. Watson.»

«Les plaignantes ont partiellement, ou entièrement, supprimé leurs réseaux sociaux et les éléments de preuve qu’ils contenaient.»