Crédit : AFP

NBA

Déjà les retrouvailles entre Birch et le Magic

Publié | Mis à jour

Une semaine après avoir été libéré par le Magic d’Orlando et embauché par les Raptors de Toronto, Khem Birch se prépare déjà aux retrouvailles puisque son ancienne formation sera de passage à Tampa, vendredi.

«Je sens que ça va être émotif», a dit Birch mercredi soir, après avoir marqué 14 points dans la victoire de 117 à 112 des Raptors face aux Spurs de San Antonio. Ses propos ont été rapportés par le «Toronto Star».

«Orlando est le seul endroit que j’ai connu avant d’arriver ici. Sans Orlando, je ne serais pas là », a poursuivi le centre montréalais, qui a entrepris sa carrière dans la NBA en 2017 avec le Magic.

Malgré le lien affectif qui le lie à Orlando, Birch sait qu’il profitera de meilleures chances, et surtout de plus de temps de jeu, avec les Raptors. Déjà, en trois matchs avec Toronto, ses statistiques sont à la hausse. Cette dernière semaine, contre les Knicks de New York, les Hawks d’Atlanta et les Spurs, il a joué en moyenne 24 minutes par match en plus d’enregistrer une moyenne de 10,8 points et de six rebonds par soir.

À Orlando, avec Nikola Vucevic (récemment échangé aux Bulls) et Mo Bamba, il était relégué au rôle de troisième centre ou utilisé comme arrière, qui n’est pas sa position naturelle.

«J’étais dans une boite à Orlando, a raconté Birch. Sans être irrespectueux, j’étais vraiment inexpérimenté quand je suis arrivé là-bas (...) Mais j’ai développé mon jeu beaucoup. Je ne crois pas que je sois encore à mon plein potentiel présentement. Je crois que je peux faire plus. Je ne crois pas que j’ai toute la confiance que je devrais avoir, mais j’y arrive graduellement.»

L’apport de Nurse

Birch croit que l’entraineur-chef de Raptors Nick Nurse, qui l’entrainait également avec l’équipe nationale canadienne, l’aidera à poursuivre son développement.

«Il a une culture, je crois, de passer en premier et de bien jouer défensivement pour que l’offensive suive naturellement. C’est plus fluide et c’est ce qui fait en sorte que j’étais plus à l’aise avec Équipe Canada. Tu ne mets pas un joueur de l’avant, tout le monde s’implique et ça me donnait beaucoup de confiance.»

De son côté, Nurse croit que Birch a les qualités pour devenir un élément important de sa formation.

«Je crois que c’est un joueur qui peut devenir un deuxième centre de qualité dans cette ligue, a indiqué Nurse. Il a une bonne portée, il est athlétique, il peut bloquer des lancers et aller au rebond. Je suis content de l’avoir et on espère pouvoir le développer.»