Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Perry et Staal: c'est trop, beaucoup trop!

Perry et Staal: c'est trop, beaucoup trop!

Michel Bergeron

Publié 10 avril
Mis à jour 10 avril

De la façon dont vont les choses, le Canadien participera aux séries. L’objectif principal de l’équipe à l’heure actuelle doit être le suivant : tout faire pour terminer deuxième ou troisième de la division Nord et ainsi éviter un duel avec les Maple Leafs de Toronto au premier tour éliminatoire.

À l’heure actuelle, le Tricolore est à neuf points des Oilers d’Edmonton et du deuxième rang et à huit des Jets de Winnipeg et du troisième échelon. Le Canadien détient toutefois quatre matchs en main sur Edmonton et trois sur les Jets.

Si le Canadien affronte l’une de ces deux équipes au premier tour, je n’hésiterai pas à les placer favoris. Contre Toronto, c’est une autre histoire. Les Leafs semblent réellement dans une classe à part du côté Nord et l’arrivée d’Alex Galchenyuk semble avoir réglé un problème à l’aile du deuxième trio avec John Tavares.

Ce n’est pas terminé, mais j’ai du mal à voir comment ils pourront être embêtés au premier rang de la division.

MATCH DE QUATRE POINTS 

Chacune des rencontres d’ici la fin de la saison sera un match de quatre points. Jeudi soir, contre Winnipeg, le CH a manqué une belle occasion de réduire l’écart avec son rival du Manitoba.

Jeudi, les Jets étaient prêts à se faire battre. Ils disputaient un deuxième match en deux soirs et affrontaient des Canadiens reposés. 

Malgré tout, l’équipe de Dominique Ducharme a trouvé elle-même un moyen de perdre en accordant trois buts en première période, que l’entraîneur-chef a même qualifiés de «cadeaux» dans son point de presse d’après-match.

Le Canadien est une bonne équipe, mais aucune formation n’est assez bonne pour se permettre un tel laxisme en début de match.

Pas de doute, le Tricolore devra trouver un moyen de remplacer la perte de Brendan Gallagher. 

D’une certaine façon, le petit attaquant du CH est l’âme de cette équipe. La plupart du temps, il rassemble par son ardeur au travail.

En ce moment, l’équipe est à la recherche de sa bougie d’allumage.

PERRY ET STAAL 

Ducharme a beaucoup utilisé ses deux vétérans Corey Perry et Eric Staal récemment. Le premier a disputé 18 minutes contre Edmonton mardi, puis plus de 20 minutes face aux Jets jeudi.

C’est trop, beaucoup trop.

Je comprends que Perry joue du bon hockey et qu’il produit probablement bien au-delà de ce que l’organisation avait prévu. On ne peut assurément pas reprocher au vétéran de ne pas encore avoir la flamme. Il crée des choses avec son intensité et est très impliqué dans le match.

DES PASSAGERS 

Ce n’est rien contre lui.

Par contre, ça démontre probablement qu’il y a certains joueurs qui agissent davantage à titre de passagers par les temps qu courent.

Ducharme l’a dit, ça aussi. Mais n’a nommé personne.

Par contre, on peut comprendre qu’il parle entre autres de Jonathan Drouin. Il est évident que Drouin doit en donner plus. On a parlé de sa blessure à la main récemment mais ça n’empêche pas qu’il doit être plus dynamique sur la patinoire pour créer des choses en attaque.

Au moins, le duo de Philip Danault et Tomas Tatar recommence à se donner des airs de ce qu’il était l’an dernier.

À leur droite, jeudi, Jesperi Kotkaniemi a très bien paru. J’irais même jusqu’à dire qu’il a été l’un des meilleurs, sinon le meilleur attaquant de l’équipe.

LES ÉCHOS DE BERGIE 

LA MACHINE À RUMEURS

D’ici lundi, la machine à rumeurs va surchauffer dans la Ligue nationale de hockey. Déjà, on voit que certaines équipes ne prennent pas de risque, en laissant de côté certains joueurs afin de s’assurer qu’ils ne se blessent pas et ne fassent pas avorter une possible transaction. 

Ç’a été le cas entre autres de Taylor Hall à Buffalo, David Savard à Columbus et Mike Hoffman à St. Louis. 

J’ai très hâte de voir ce qu’il adviendra du cas de Hall avec les Sabres. Il ne livre pas la marchandise depuis le début de la saison mais il est évident que des équipes s’intéressent à ses services. 

La grande question demeure de savoir ce que les Sabres exigeront pour un joueur de sa trempe mais qui déçoit. 

Il sera aussi intéressant de surveiller la valeur des choix au repêchage. Cette année anormale rend le recrutement difficile pour les différents dépisteurs, et il ne serait pas surprenant que des équipes soient plus ouvertes qu’à l’habitude à laisser aller des choix.

QUE FERA BERGEVIN ?

Évidemment, on surveillera le travail de Marc Bergevin au cours des prochains jours. Le directeur général du Canadien a déjà annoncé ses couleurs en faisant l’acquisition d’Eric Staal, et j’ai hâte de voir s’il continuera d’être agressif sur le marché. 

Je ne détesterais pas voir le défenseur David Savard débarquer à Montréal. Il comblerait le poste de troisième défenseur droitier à merveille et permettrait à Romanov de jouer aux côtés d’un vétéran. 

En plus, il serait une police d’assurance intéressante advenant le cas où Jeff Petry ou Shea Weber se blesse dans les prochaines semaines.

VANCOUVER : BONNE NOUVELLE

Les Canucks de Vancouver prennent du mieux selon ce qu’on entend, et c’est une excellente nouvelle. 

L’équipe de la Colombie-Britannique a été durement touchée par une éclosion du variant brésilien de la COVID-19, et on raconte que plusieurs joueurs, bien que jeunes et en santé, ont été frappés de plein fouet par différents symptômes. 

Espérons maintenant qu’il n’y ait pas d’autres cas et qu’ils pourront revenir à l’action le plus rapidement possible. 

Ceci étant dit, ça leur prendra un petit miracle pour espérer participer aux séries éliminatoires, eux qui sont actuellement à huit points du Canadien de Montréal et de la quatrième et dernière place donnant accès aux séries, dans la division Nord.

–Propos recueillis par Kevin Dubé