Canadiens de Montréal

Des «cadeaux» qui ont coûté cher

Publié | Mis à jour

Jake Allen a qualifié son jeu en première période d’inacceptable, alors qu’il a donné trois buts sur les sept premiers tirs des Jets. Si le gardien s’est placé dans le rang des coupables pour ce revers, Dominique Ducharme a fait une analyse différente.

«Si tu enlèves les trois cadeaux qu’on a faits en première période, on n’a pas joué un mauvais match, a dit Ducharme. Mais c’est impossible de connaître du succès dans cette ligue si tu donnes trois cadeaux comme ça en début de match.

Le point de presse complet de Dominique Ducharme est disponible en vidéo principale.

«Ce sont trois choses qu’on aurait dû contrôler, a-t-il continué. On avait de l’énergie tout le match. Mais il faut enlever ce genre de jeu-là, c’est clair.»

L’entraîneur en chef par intérim n’a montré aucun de ses joueurs du doigt. Mais quand il parle de trois cadeaux, on peut facilement présumer que Victor Mete et Jeff Petry ont servi de père Noël sur les buts de Trevor Lewis (2e but des Jets) et de Nikolaj Ehlers (3e but des Jets).

Longues présences

À 21 ans, Alexander Romanov est un jeune défenseur en apprentissage. Il y aura des matchs à oublier. Ç’a été le cas face aux Jets. Mais le CH aura aussi intérêt à l’aider en lui dénichant un partenaire plus fiable que Victor Mete.

Ducharme a d’ailleurs cloué Mete au banc en troisième période.

«C’était dur pour les deux, a répliqué l’entraîneur de 48 ans. On a décidé d’utiliser cinq défenseurs en troisième période pour donner plus d’expérience à Romanov. On perdait par un but, on ne voulait pas accorder le prochain but, garder le jeu simple et avancer le jeu aux attaquants.»

Romanov a fait honneur à un ancien numéro 27 du CH en Alexeï Kovalev en y allant de plusieurs longues présences. À quatre reprises, il a passé plus de 90 secondes sur la glace, obtenant même deux présences d’un peu plus de deux minutes (2 min 1 s et 2 min 7 s).

«Ils (Romanov et Mete) ont été pris en zone défensive à plusieurs reprises. Tu ne peux pas changer à partir de là. C’était souvent avec le trio de Suzuki [sur la glace].»

Ce n’est jamais une bonne idée pour un jeune défenseur de rester aussi longtemps sur la glace. On repassera pour l’hommage à Kovalev.

Drouin s’en sortira

Après le match à Toronto, Jonathan Drouin disait avoir besoin de produire plus, surtout en l’absence de Brendan Gallagher. Mais à l’image de la rencontre contre les Maple Leafs, il a connu une soirée très ordinaire.

Il a obtenu son plus petit temps de jeu sous la gouverne de Ducharme à 12 min 12 s.

«On a parlé de la façon qu’il est sur la rondelle, de son engagement et de la façon qu’il patine, a rappelé Ducharme. Il a eu des hauts et des bas ce soir. Je suis certain que cette séquence le dérange. Mais il va s’en sortir.»

Cette séquence, c’est six matchs où il n’a pas écrit son nom sur la feuille de pointage. Mais c’est aussi deux buts en 37 matchs cette saison.

Voyez, ci-dessous, les points de presse d’après-match de Phillip Danault, Shea Weber et Jake Allen.