Crédit : AFP

LNH

Vent de changement à Calgary?

Publié | Mis à jour

Installés au sixième – et avant-dernier – rang de la section canadienne, les Flames de Calgary sont loin de connaître la saison à laquelle il s’attendait et plusieurs changements pourraient changer le visage de cette organisation.

«Je pense que nous avons de bons joueurs qui ont sous-performé, a mentionné le directeur général Brad Treliving, lors d’un entretien en tête-à-tête avec le réseau Sportsnet, mercredi. Ça ne prend pas une étude scientifique pour s’en rendre compte. Nous avons sous-performé.»

Les Flames ont seulement amassé 35 points en 40 matchs. Leur récente séquence, lors de laquelle ils ont subi la défaite huit fois en neuf matchs, représente bien le genre de saison que l’équipe a connue.

«Nous connaissons assurément une séquence difficile. Nous devons trouver un moyen de s’en sortir. [...] C’est dur de gagner des matchs quand on marque un ou deux buts par match.»

Cette situation pourrait laisser croire qu’un ménage s’en vient à Calgary, avec la date limite des transactions qui se tiendra dans moins d’une semaine, mais Treliving n’a pas osé laver son linge sale en public.

«Ce n’est pas le moment de sortir des déclarations-chocs à propos de ce que nous ferons ou non», d’ajouter l’homme de 51 ans.

«Je ne suis pas un grand amateur de la date limite des transactions. Je pense qu’on bâtit mieux notre équipe durant l’été. Il y a certainement des moments où on essaie de faire des ajouts à notre équipe, ce que nous avons fait. Nous approchons cette date en nous disant que c’est une opportunité d’améliorer notre équipe.»

«Dans la position où l’on se trouve, nous n’allons probablement pas acquérir des joueurs de location ou des joueurs sur des contrats qui viennent à échéance.»