Crédit : Photo d'archives, Stevens LeBlanc

NFL

Anthony Auclair passe aux Texans

Publié | Mis à jour

Bien qu’il reste quelques formalités techniques à régler, Antony Auclair sera officiellement membre des Texans de Houston dans les jours à venir, après ses quatre premières saisons dans la NFL au sein des Buccaneers de Tampa Bay.

La nouvelle est venue du journaliste Aaron Wilson, du «Houston Chronicle», dans la nuit de mardi à mercredi.

Toutefois, pour l’instant, l’entente contractuelle n’est qu’au stade officieux.

Comme c’est le cas avant toute signature de contrat, des détails doivent être réglés avant que l’équipe ne rende la transaction officielle.

Il est logique de croire qu’Auclair devra d’abord se soumettre à un examen physique, comme c’est le cas dans toute transaction. Le fait qu’il soit actuellement au Québec pourrait donc retarder l’annonce de quelques jours.

S’il est plutôt rare qu’une mise sous contrat avorte à ce stade, il s’agit tout de même d’une étape nécessaire dans le processus d’embauche.

Pour le moment, ni Auclair ni son agent Sasha Ghavami ne vont émettre de commentaires. Le constat est le même chez les Texans.

Auclair, 27 ans, a disputé les quatre premières saisons de sa carrière dans l’uniforme des Buccaneers, avec lesquels il a remporté le Super Bowl en février dernier. Reconnu comme l’un des bons bloqueurs à sa position, il a aussi capté 10 passes pour 84 verges à ce jour.

L’an dernier, à titre de joueur autonome avec restriction, Auclair avait prolongé son association avec les Buccaneers, à la faveur d’un contrat d’un an pour 1,25 million $.

La saison passée, Auclair a vu son temps de jeu grandement réduit en raison d’une blessure à la cheville qui lui a fait rater six rencontres. À son retour au jeu, il a été laissé de côté pendant deux matchs. Ce fut aussi le cas durant les séries.

Même si Auclair a encaissé le coup en bon soldat sans faire de vagues, il ne s’est jamais caché pour affirmer qu’il se sentait mûr pour un rôle accru à ce stade de sa carrière.

Une belle place à prendre

Cette fois libre comme l’air, il a opté pour un nouvel environnement où, vraisemblablement, il devrait obtenir plus de temps de jeu à l’attaque.

À Houston, Auclair se retrouvera aux côtés de joueurs à sa position tels que Jordan Akins, Kahale Warring, Ryan Izzo, Pharaoh Brown et Paul Quessenberry. Du lot, tous sauf Warring sont sous contrat pour la prochaine saison seulement.

Ce n’est manifestement pas un groupe d’ailiers rapprochés aussi dominants qu’à Tampa.

Environnement différent

Auclair passe donc d’une équipe qui figure parmi les plus sérieuses du circuit à une autre qui devrait peiner sur le terrain. Les Texans ont effectué une panoplie d’embauches durant la saison morte, pour la plupart mineures. Au prochain repêchage, ils n’auront pas de choix avant la troisième ronde.

Parmi les changements effectués par le nouveau directeur général, Nick Caserio, l’ajout des porteurs de ballon Mark Ingram fils et Phillip Lindsay laisse croire que les Texans, affectés depuis la fin de la saison par la guerre froide entre le quart-arrière Deshaun Watson et l’état-major de l’équipe, se tourneront résolument vers le jeu au sol.

Auclair, au bloc, devrait donc voir beaucoup de terrain.

Reste à voir s’il obtiendra davantage de chances sur le jeu aérien.