Eye of the Tiger Management

Crédit : Photo Pierre-Paul Poulin

Boxe

Boxe: la Russie au lieu du Québec pour deux protégés d’EOTTM

Publié | Mis à jour

Ayant dû annuler son gala de boxe qui devait avoir lieu le 17 avril au Centre Vidéotron, Eye of the Tiger Management (EOTTM) a indiqué mercredi que ses pugilistes Artem Oganesyan et Ivan Kozlovsky seront en action à Moscou le 21 mai.

Oganesyan (12-0-0, 10 K.-O.), détenteur du titre mondial WBO jeunesse chez les super-mi-moyens, aura vu son retour à l’action reporté d’un mois. Il tentera de demeurer invaincu lors de sa 13e sortie chez les professionnels. L’identité de son rival n’a pas été précisée. Pour sa part, Kozlovsky (2-0-0, 1 K.-O.) se mesurera à Adam Kipenga (11-1-0, 7 K.-O.) dans un combat de championnat pour la ceinture WBC de l’Asie.

Dans un communiqué, EOTTM dit n’avoir «d’autre choix que de présenter des événements à différents endroits dans le monde. Ce gala de boxe en Russie, diffusé en direct sur Punching Grace, représente donc la solution à court terme trouvée par l’organisation permettant à ses pugilistes de poursuivre leur carrière et d’offrir de bons spectacles aux téléspectateurs pendant cette pandémie».

«Malgré les embûches que nous avons rencontrées, nous continuons de travailler fort pour offrir de la boxe de qualité aux amateurs grâce à Punching Grace. Il est aussi très important pour nous de garder nos boxeurs actifs. C’est certain que nous sommes déçus de ne pas pouvoir faire ces deux duels au Québec, mais nous sommes tout de même heureux de permettre à nos tigres de rester actifs», a affirmé le président d’EOTTM, Camille Estephan.

Espoir de premier plan

D’ailleurs, l’entreprise de promotion a une haute opinion de Kozlovsky, un athlète ayant totalisé 262 victoires en boxe olympique.

«Kozlovsky possède beaucoup d’expérience en boxe olympique et est très fort techniquement. Il a effectué toute une performance durant son dernier combat en passant le K.-O. à Hamisi Maya dans un duel prévu pour huit rounds. Il nous a prouvé qu’il était prêt pour un titre même s’il n’a que deux combats chez les professionnels. S’il remporte son duel du 21 mai, il sera rapidement propulsé dans le top 40 de sa division», a mentionné le directeur général d’EOTTM, Antonin Décarie.