Crédit : AFP

LNH

Un nouveau numéro un à Toronto?

Publié | Mis à jour

Maintenant âgé de 29 ans, l’Américain Jack Campbell semble enfin être devenu, avec les Maple Leafs de Toronto, le gardien prometteur qu’on voyait en lui.

Premier gardien sélectionné au repêchage de 2010, au 11e échelon par les Stars de Dallas, Campbell n’a pas connu le début de carrière souhaité. Il a d’ailleurs disputé un seul match avec les Stars, en octobre 2013, avant d’être échangé aux Kings de Los Angeles moins de trois ans plus tard. À Los Angeles, il a principalement servi d’auxiliaire à Jonathan Quick.

Acquis par les Leafs en février 2020, Campbell a peut-être finalement trouvé sa niche à Toronto, où il est invaincu en huit départs cette saison.

«C’était plaisant et l’équipe gagne, donc, c’est toujours numéro 1 dans ce cas-là, commentait Campbell, vendredi soir, après une victoire de 2 à 1 contre les Jets, à Winnipeg, à l’issue des tirs de barrage. J’essaie simplement d’aller de l’avant et de devenir meilleur à chaque match.»

«Brillant, comme il l’a été durant toute la saison, a pour sa part qualifié l’attaquant Travis Dermott, à propos de Campbell, cité sur le site web de la Ligue nationale de hockey. Il devient un gars sur lequel on se fie beaucoup et il se présente à chaque jour jusqu’ici. Nous aurions pu l’aider un peu plus ce soir (vendredi), mais il a volé le spectacle comme il semble toujours être en mesure de le faire.»

Le nouveau numéro 1?

Les récentes performances de Campbell tendent même à alimenter le débat au sujet des gardiens à Toronto. Le vétéran Frederik Andersen, qui est absent depuis le 19 mars en raison d’une blessure au bas du corps, pourrait-il perdre son poste de gardien numéro un au profit de Campbell?

Chose certaine, Campbell commence à offrir de jolis arguments en sa faveur avec sa moyenne de buts alloués de 1,35 et son taux d’efficacité de ,951.

En carrière, le gardien américain a maintenant participé à 72 rencontres dans la LNH, présentant un dossier de 31-27-6 et une moyenne de 2,43.