LHJMQ

Les Remparts s’effondrent en troisième période

Kevin Dubé

Publié | Mis à jour

Les Remparts n’étaient qu’à neuf secondes d’une chance de terminer au deuxième rang de la division Est. Le but égalisateur de Jacob Mathieu a toutefois permis à l’Océanic de Rimouski de se diriger vers une victoire de 5-4 en tirs de barrage pour ainsi anéantir les espoirs des Diables rouges d’obtenir un laissez-passer lors de la ronde de qualification.

Puisque les Tigres de Victoriaville avaient battu les Cataractes de Shawinigan, Québec devait vaincre l’Océanic et espérer une défaite de Shawinigan, vendredi soir contre les Saguenéens de Chicoutimi, pour terminer au deuxième rang.

Plutôt, ils devront se contenter du quatrième rang de la division Est. La seconde place dépendra toujours du match Shawinigan-Chicoutimi, mais seuls les Tigres peuvent maintenant espérer dépasser les Cataractes au deuxième rang. Les Sags, eux, sont assurés du premier rang.

Les Diables rouges étaient pourtant en plein contrôle de leur destinée, en avant 4-2 en milieu de troisième période quand Tyson Hinds a inscrit son sixième but de la saison pour réduire l’écart. Le reste du troisième tiers a été l’affaire de l’Océanic, qui a dominé les Remparts de A à Z.

Jacob Mathieu a envoyé tout le monde en prolongation avec son deuxième du match, puis Alex Drover et Xavier Cormier ont fermé les livres en tirs de barrage.

«C’est décevant, mais on a eu ce qu’on méritait. On a été affreux dans notre territoire en troisième période. On a souvent été mauvais en sorties de zone pour créer des revirements cette saison, mais je pense que vendredi soir on a battu des records» a indiqué l’entraîneur-chef des Remparts Patrick Roy après la rencontre.

Dans le camp de l’Océanic, le message était l’inverse.

«Nos deux premières périodes ont été couci-couça, mais le but de Hinds en troisième nous a donné un regain. Par la suite, on n’a jamais regardé derrière», a mentionné l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil.

«Une leçon»

La veille, après la victoire face au Drakkar de Baie-Comeau, Roy mentionnait ne pas trop s’attarder au classement, préférant s’assurer que son équipe entre en séries sur une note positive. Ce n’est pas exactement ce qui s’est produit.

«On ne pourra pas battre aucune équipe en séries en jouant de cette façon, a-t-il ajouté. On a été dominé totalement dans les dix dernières minutes de jeu et on a commis revirement par-dessus revirement.»

«Ce qui est arrivé, c’est notre problème. C’est une énorme leçon et ça ne se reproduira plus», a quant à lui promis Cole Cormier.

Prélude aux séries

Le duel de jeudi était un prélude à la série trois de cinq de la ronde de qualification qui se mettra en branle la semaine prochaine puisque les Remparts, quatrièmes de la division, affronteront l’Océanic, qui termine cinquième.

«Je suis convaincu qu’ils doivent être très contents de nous affronter. De la façon dont on a joué en troisième, ils doivent être excités», a ironisé Roy. Du côté de l’Océanic, ils ont terminé leur saison régulière de façon encourageante, battant les Foreurs de Val-d’Or, les Tigres de Victoriaville, les Cataractes de Shawinigan et les Remparts au cours des dernières semaines.

«Ce sont des matchs qui nous font progresser et je n’ai rien à dire de mes gars», a ajouté Beausoleil.