Crédit : AFP

LNH

Les Maple Leafs en forme, surtout Auston Matthews

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les équipes de la section Nord souhaitant devancer les Maple Leafs de Toronto actuellement en tête devront espérer un ralentissement d’Auston Matthews, mais l’attaquant a repris son rythme de croisière, au grand dam de ses rivaux.

Le joueur-vedette a laissé derrière lui ses récents ennuis physiques, lui qui a été ralenti par une blessure à la main il y a quelques semaines. Mercredi, il a enfilé l’aiguille dans un troisième match consécutif, aidant les siens à l’emporter 3 à 1 face aux Jets de Winnipeg. Les prouesses du numéro 34 ont ainsi permis aux Leafs de prendre le contrôle de la division canadienne : ils revendiquent une priorité de trois points sur leurs adversaires du Manitoba, tout en possédant une partie en main.

• À lire aussi: Jake Allen devant le filet

• À lire aussi: Tom Brady, propriétaire des Expos?

Avec 24 buts à son actif cette saison, un sommet dans la Ligue nationale, Matthews constitue une menace omniprésente sur la patinoire et, comme il l’a fait contre les Jets, son trio complété par Mitch Marner et Zach Hyman donne le ton aux matchs. Après 20 minutes, mercredi, Toronto menait 2 à 0, les deux buts ayant été produits par cette combinaison.

«Ils ont beaucoup d’entrain, ils travaillent fort autour du filet, ils attaquent celui-ci. Le résultat, cette fois, a été ces deux buts. Il n’y a rien de joli, c’est seulement le dur labeur des trois gars», a expliqué l’entraîneur-chef Sheldon Keefe au quotidien "Toronto Star".

Et le numéro 34 dit mieux se sentir, ce qui est de bon présage pour ses coéquipiers.

«Je le sens, ça va mieux. Je ne me plains pas, a-t-il dit. Ce fut plaisant de revenir et de jouer.»

Ombre au tableau

Toutefois, il y a un aspect du jeu que les patineurs en bleu et blanc souhaitent s’améliorer : l’avantage numérique. Effectivement, avec l’avantage d’un homme, Toronto a été tenu en échec au cours de ses 22 dernières occasions, ce qui représente une disette de neuf matchs.

Son dernier but en attaque massive remonte au 9 mars. Pour l’ensemble de la campagne, l’équipe détient le sixième rang du circuit Bettman avec un pourcentage de réussite de 24,8 %.

«Je pense que nous n’avons pas accompli du bon travail pour créer de bonnes chances de compter, a avoué Matthews, auteur du plus récent filet des Leafs en supériorité numérique. Nous avons essayé de circuler plus et de miser sur différentes combinaisons, mais ça n’a pas fonctionné. Nous devons nous en tenir aux choses simples. C’est un problème et on veut que ça ne soit pas ainsi quand la partie sera serrée et qu’il nous faudra un but.»

Dans un autre ordre d’idée, Keefe a indiqué qu’il avait reçu de bonnes nouvelles à propos de l’état de santé de son gardien Frederik Andersen même si aucune date n’a encore été avancée pour son retour.

Andersen est absent depuis le 19 mars en raison d’une blessure au bas du corps.

«Le retour que j’ai eu est qu’il progresse bien, a dit le pilote. Je suppose que nous continuerons de le surveiller et de le réévaluer la semaine prochaine.»