Canadiens de Montréal

Kristopher Letang approuve le travail de Marc Bergevin

Agence QMI

Publié | Mis à jour

En bon vétéran, Eric Staal apportera sagesse et confiance aux Canadiens de Montréal pour le dernier droit de la saison, s’il faut se fier au défenseur des Penguins de Pittsburgh Kristopher Letang.

Le directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, a fait un bon coup en obtenant le joueur de centre des Sabres de Buffalo en retour de deux choix au repêchage. Letang a notamment parlé de son expérience personnelle pour expliquer la différence que pourrait faire Staal pour la formation montréalaise.

• À lire aussi: Cole Caufield finaliste pour le trophée Hobey Baker

• À lire aussi: Le CH capable du meilleur comme du pire

L’arrière a déjà vu ses DG acquérir de bons vétérans en fin de saison par le passé. Bill Guerin en est un bon exemple. Il est arrivé à Pittsburgh en 2009 et il a aidé le club de la Pennsylvanie à remporter la coupe Stanley quelques mois plus tard.

«Il y a une espèce d’aura autour de ces gars-là et on dirait que tout semble bien aller, peu importe le pointage. La préparation d’avant-match est calme. On sent que tout est en contrôle sur la patinoire. Souvent, ils vont prendre les bonnes décisions aux bons moments. Tout est question de sagesse», a analysé Letang lors du dernier épisode du balado «Lavoie-Letang» de TVA Sports.

Un gros bonhomme

Letang a également loué les qualités de Staal, qui mesure 6 pi et 4 po et qui a récolté 439 buts et 1031 points en 1272 parties depuis le début de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Et malgré ses 36 ans, Staal pourra encore aider les Canadiens à bien des niveaux, selon Letang. Ce dernier a disputé plusieurs matchs contre les Sabres cette saison, donc il est bien placé pour en parler.

«J’ai joué deux ou trois fois contre lui la semaine passée. Je l’ai vu en action. C’est un gars qui apporte un élément de grosseur. Il prend beaucoup de place et a encore énormément de bonnes années devant lui. Il est intelligent avec la rondelle et capable de marquer des buts. Ça peut être important sur l’avantage numérique, devant le filet.»

Staal pourra également jouer un rôle de mentor auprès des jeunes. Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki, qui évoluent également au centre, pourraient donc tirer profit du nouveau venu.

«Dans une équipe comme le Canadien, qui est jeune, c’est un autre vétéran qui peut venir faire du bon travail pour entourer les jeunes», a confirmé Letang.