Crédit : Photo AFP

NBA

Quincy Guerrier embarque dans le repêchage

Publié | Mis à jour

Quincy Guerrier ne ferme pas la porte à un retour dans la NCAA pour sa troisième année, mais il a décidé d’embarquer dans le prochain repêchage de la NBA.

L’ailier de l’Orange de Syracuse a confirmé sa décision de concert avec son mentor Ibrahim Appiah quelques jours après l’élimination au Sweet 16 du March Madness, samedi dernier, mais il n’a pas retenu les services d’un agent, ce qui lui permet de conserver son admissibilité pour les rangs universitaires.

«Étant donné que Quincy a connu une solide saison, ce n’est pas une surprise, a expliqué l’entraîneur de l’Académie de basketball de Thetford Mines. Il n’a rien à perdre et tout à gagner à vérifier l’intérêt des équipes de la NBA. C’était convenu qu’on irait dans cette direction si Quincy connaissait une bonne saison.»

Appiah est convaincu que l’ailier de 6 pi 7 po et 220 livres obtiendra l’occasion de se produire devant des formations de la NBA pendant la période estivale.

«Dans les prochaines semaines, les équipes enverront à chaque espoir un avis de leur appréciation, a expliqué celui qui est actuellement à Tampa Bay pour appuyer hors terrain Chris Boucher des Raptors de Toronto. Les équipes qui démontrent un gros intérêt vont t’inviter à un "workout". Ces entraînements permettent aux espoirs de savoir où ils se situent et les aspects qu’ils doivent améliorer. Dans le passé, plusieurs espoirs auraient aimé obtenir cette opportunité. C’est comme si tu écrivais un texte à l’école et que tu avais la chance qu’il soit corrigé avant de le remettre.»

Appiah soutient que l’objectif n’est pas que son protégé fasse le saut dans la NBA à tout prix.

«L’objectif est de préparer Quincy le mieux possible afin qu’il demeure dans la NBA le plus longtemps possible comme nous l’avons fait avec Chris. Certains veulent atteindre la NBA le plus vite possible et ne parviennent pas à signer un deuxième contrat et quittent après deux ou trois ans. Pour cette raison, un retour dans la NCAA ne serait pas considéré comme un échec.»

«Quincy va se préparer pour les entraînements au cours des deux ou trois prochains mois et il retournera à la planche à dessin pour s’améliorer à la lumière des commentaires qu’il recevra, de poursuivre Appiah. Il peut retirer son nom 10 jours avant le repêchage et il poursuivra seulement si les commentaires sont très positifs.»

Bonne saison

Appiah et Guerrier avaient établi des objectifs à l’aube de sa deuxième campagne avec l’Orange.

«On visait une réussite de 50 pour cent des tirs du plancher; de 35 pour cent des tirs de trois points et de 75 pour cent des lancers francs, a souligné le mentor et conseiller. Même si une blessure à l’aine l’a ennuyé dans les deux dernières parties et qu’il a connu une baisse vers la fin, il a terminé avec de bons pourcentages de réussite de 49, 31 et 67.»

Appiah affirme que le meilleur est à venir pour l’ancien porte-couleurs de l’Académie de basketball de Thetford Mines. «On n’a pas encore vu la surface de ce qu’il peut faire.» Dans son bilan de fin de saison, le vétéran entraîneur-chef Jim Boeheim abondait dans le même sens.

«Quincy a le potentiel pour être un All American.»