Crédit : AFP

LNH

Passage à vide chez les champions de la coupe Stanley

Publié | Mis à jour

Le Lightning de Tampa Bay a suffisamment d’expérience pour éviter de céder à la panique et demeure calme en dépit de sa séquence de trois défaites, sa première de la saison.

Les champions en titre de la coupe Stanley restent au sommet de la section Centrale avec 50 points, mais ils ont ouvert la porte aux Panthers de la Floride et aux Hurricanes de la Caroline. Mardi, ils ont beau avoir décoché 20 tirs en deuxième période et 38 au total, ce ne fut pas suffisant pour battre les Blue Jackets de Columbus, vainqueurs au compte de 3 à 1.

Selon l’instructeur-chef Jon Cooper, ses hommes doivent s’efforcer de nuire davantage au gardien adverse. Contre Elvis Merzlikins, ce ne fut pas le cas, d’après lui.

«S’il y a un problème avec notre jeu, c’est que nous lui laissons tout voir. On effectue beaucoup de bonnes choses. Le processus est adéquat, nos jambes sont là. Par contre, nous ne sommes pas capables de faire fermer les yeux au gardien. On obtient des chances, mais ça ne rentre pas dans le filet», a expliqué Cooper au site officiel de la Ligue nationale.

«Nous avons créé plusieurs occasions de marquer et c’est certainement frustrant de ne pas réussir. On doit effectuer des poussées quand les choses ne vont pas à notre goût. On se concentre sur la rencontre suivante et il ne faut pas se laisser abattre», a ajouté le défenseur Victor Hedman.

La défense aussi

Si le Lightning veut se sortir de cette disette, il devra aussi surveiller son jeu défensif. La formation floridienne a concédé quatre buts aux Stars de Dallas et autant aux Hurricanes dans ses deux échecs précédents. Durant ceux-ci, la période médiane a particulièrement fait mal à l’«Éclair», qui a permis trois filets à chaque fois. Tampa Bay a également accordé au moins 40 tirs dans ces matchs.

«C’est dur de perdre, surtout que nous avons fait beaucoup de trucs de la bonne façon. Toutefois, on ne doit pas se laisser envahir par la frustration. Nous sommes déjà passés par là et il faut se battre. Ça arrive. On n’avait pas eu à vivre cela trop souvent à date cette année, mais il est temps de le faire», a souligné Cooper en vidéoconférence.

Les «Bolts» tenteront de prendre leur revanche face aux Jackets, dès jeudi.