LNH

Le «facteur X» des Red Wings

Publié | Mis à jour

Les Red Wings de Detroit sont bons derniers dans la section Centrale, mais grâce à une excellente fin de semaine de Calvin Pickard, le moral et la confiance sont de retour au sein du club.

Ayant passé la majeure partie de la campagne au sein de l’escouade de réserve, Pickard a obtenu ses deux premiers départs, samedi et dimanche, en raison d’une blessure de Jonathan Bernier et des déboires de Thomas Greiss.

Le Néo-Brunswickois de 28 ans n’a pas bronché, bloquant 37 des 39 tirs dirigés vers lui dans ces deux victoires face aux Blue Jackets de Columbus. Il n’avait pas remporté un match dans la Ligue nationale de hockey (LNH) depuis le 23 novembre 2018, lorsqu’il portait les couleurs des Flyers de Philadelphie.

«"Picks" a été solide comme un roc les deux soirs, a dit l’attaquant Dylan Larkin en vidéoconférence, dimanche, non sans apposer l’étiquette de facteur X au gardien. Il n’a pas donné de retours, il a tout gobé.»

«L’une des principales choses que vous devez faire comme gardien est d’arrêter les rondelles que vous êtes supposés arrêter, a quant à lui avancé l’entraîneur-chef Jeff Blashill. Il l’a fait toute la fin de semaine. Il faut faire les gros arrêts aux bons moments, et il l’a fait. L’autre chose, c’est qu’il joue très bien avec la rondelle.»

Pickard a roulé sa bosse dans la LNH, lui qui a appartenu à six équipes différentes dans les quatre dernières années. Il montre un dossier de 34-52-9, une moyenne de buts alloués de 2,97 et un taux d’efficacité de ,905 en 111 parties.

Si ses performances sur la glace ont été inégales, il demeure toutefois un excellent coéquipier et un atout non négligeable pour une équipe, aux yeux de Larkin.

«Il illumine le vestiaire, simplement. C’est un gars formidable, un travailleur. Il va tout faire lors des séances d’entraînement, il restera sur la glace jusqu’à ce que le dernier [tireur] quitte la glace. Il a toujours le sourire, une blague ou une bonne réplique. C’est un bon coéquipier, une bonne personne et un bon professionnel. Nous sommes tous très heureux pour lui. Nous savons qu’il est prêt pour nous aider.»

Meilleur match

Évidemment, un gardien ne peut tout faire seul. Aux yeux Blashill, la plus récente victoire de ses troupes est survenue après ce qui s’est avéré être le match le plus complet de celles-ci.

«Je pense que c'était probablement notre effort le plus complet du début à la fin d’un match cette saison, a-t-il lancé. Je crois que nous avons maintenu beaucoup plus notre échec avant, et grâce à cela, le jeu s’est déroulé vers leur extrémité de la glace pendant une grande partie du match.»

La formation du Michigan a maintenant rendez-vous avec les Panthers pour deux matchs en Floride, puis avec le Lightning pour deux autres parties ensuite, à Tampa.