1277423035

Crédit : Getty Images

LNH

Julien BriseBois appuie les Carabins et le hockey féminin

Publié | Mis à jour

Le directeur général du Lightning de Tampa Bay, Julien BriseBois, s’est associé aux Carabins de l’Université de Montréal en se joignant au Club des gouverneurs et en faisant un don de 75 000 $ à l’équipe féminine de hockey.

Cette contribution permettra de soutenir le développement professionnel du personnel d’entraîneurs et l’encadrement des étudiantes-athlètes. 

Brisebois sera un invité de Jean-Charles Lajoie à l'émission JiC en fin d'après-midi.  

«Je suis très fier d’être associé à l’UdeM et aux autres gouverneurs, mais surtout à un programme réputé comme celui des Carabins, a réagi BriseBois dans un communiqué publié lundi. La progression et les succès qu’a connus son équipe de hockey féminin depuis ses débuts sont assez phénoménaux! Le hockey universitaire canadien représente l’excellence au sein de la pyramide du hockey féminin et les Carabins en sont une référence au pays.»

BriseBois est un diplômé de la Faculté de droit de l’institution. Depuis, il a occupé différents rôles avec le Canadien de Montréal et le Lightning. À l’emploi de l’organisation floridienne depuis 2010, il en est le DG depuis 2018. Il a remporté la coupe Stanley l’été dernier.

«M’associer aux Carabins était tout naturel. C’est un réflexe pour moi de redonner à mon alma mater. En tant que diplômé, on a une responsabilité de faire rayonner l’université qui nous a donné les moyens de nos ambitions. Et ça tombe bien parce que l’UdeM est l’une des plus grandes institutions académiques au monde.»

Selon la directrice générale de l’équipe féminine de hockey des Carabins, Danièle Sauvageau, cet argent permettra de convaincre les jeunes hockeyeuses québécoises de rester au Québec en renforçant l’encadrement et les outils mis à leur disposition.

«On se doit de garder nos hockeyeuses chez nous, en leur donnant les meilleurs outils et le meilleur encadrement possible. De compter Julien BriseBois parmi nous, c’est encore une fois la preuve que le sport, le hockey féminin et l’excellence peuvent se développer au Québec et en français. Cette contribution personnelle nous permet de continuer de rêver et d’avancer vers la réalisation de nos plus grands objectifs.»